Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Les idées des collégiens côte-d'oriens pour un meilleur avenir dans le département

-
Par , France Bleu Bourgogne

Au Zénith de Dijon ce 27 septembre, plus de 2000 collégien de Côte-d'Or ont pris connaissance des résultats d'une enquête sur leur avenir, à laquelle 5000 d'entre eux ont participé. Cette enquête était une initiative des 54 élèves élus au conseil départemental des jeunes.

Quelque 10% des collégiens de Côte-d'Or rassemblés au Zénith de Dijon
Quelque 10% des collégiens de Côte-d'Or rassemblés au Zénith de Dijon © Radio France - Jacky Page

Dijon, France

Plus de 2000 collégiens de Côte-d'Or étaient réunis ce vendredi après-midi au Zénith de Dijon. Avant un moment festif, avec un spectacle de rap et de danse hip-hop, ils ont pris connaissance d'une enquête que le conseil départemental des jeunes a mené durant plusieurs mois. Sur 24.000 collégiens dans le département, 5000 ont répondu à 21 questions sur leurs préoccupations et leurs envies pour l'avenir,  dans plusieurs grandes thématiques, l'éducation et le collège de demain, environnement et innovation, citoyenneté, démocratie et Europe en Côte-d'Or, culture, sport et cadre de vie.

Un projet de plateforme pour permettre aux jeunes de débattre en ligne

Ainsi, 75% des élèves consultés se sont dits favorables à la mise en place par le Département d'une plateforme de débats et de consultations citoyennes en ligne pour les jeunes. François Sauvadet, le président du conseil départemental, va y donner suite : _"_il y a des sujets du futur, qui sont déjà très présents, mais qui vont s'accélérer, notamment ceux de la fracture sociale, le sentiment que dans les campagnes, ou dans certains quartiers, on ne vit pas la même chose qu'en ville. Donc ils ont sollicité la possibilité d'avoir une plateforme d'échanges. On va mettre ça en place très rapidement, et on va permettre aux jeunes de partager sur des thématiques qui leur sont chères".

Les élèves du conseil départemental des jeunes de Côte-d'Or, autour de François Sauvadet, président du Département, et de Catherine Louis,vice-présidente - Radio France
Les élèves du conseil départemental des jeunes de Côte-d'Or, autour de François Sauvadet, président du Département, et de Catherine Louis,vice-présidente © Radio France - Jacky Page

L'environnement, préoccupation majeure des jeunes

Parmi les thèmes développés par les élèves, il y en a un qui domine, constate François Sauvadet : "c'est le thème de l'environnement et de l'avenir de la planète. C'est leur préoccupation. Comment on peut économiser des repas, éviter le gaspillage, réutiliser les marchandises , ils ont plein de projets là-dessus, et on va beaucoup les accompagner ".  90% des élèves considèrent en effet que la préservation de l'environnement est un enjeu majeur. 

Célia, élue au conseil départemental des jeunes pour représenter le collège André Malraux à Dijon, est justement référente sur le thème de l'environnement. Les collégiens ont été notamment consultés sur les énergies renouvelables :"on a eu toute une session autour de ça, ce qui nous a beaucoup sensibilisés. C'est l'énergie hydroélectrique qui ressort en premier". Pour les collégiens, il faut donc en priorité développer les centrales hydroélectriques. L'énergie solaire vient en seconde position, avant les éoliennes, et les élèves proposent d'équiper leurs collèges avec des panneaux photovoltaïques. 

Ils souhaitent plus d'outils numériques dans leurs collèges

Les collégiens se soucient de leurs conditions d'études, et c'est bien normal. Ils souhaitent par exemple des casiers pour tous, y compris les externes, ou encore des votes sur les menus des cantines pour réduire le gaspillage, ainsi que le remplacement des manuels scolaires par des tablettes. Pour David Chartier, proviseur du collège de Recey-sur-Ource, c'est plus qu'une fantaisie. Cela répond à la problématique du poids des cartables : "les manuels papier représentent un poids non négligeable dans les cartables, et utiliser des manuels sous version numérique permet d'alléger ce poids".

Cette initiative était inédite en France. Jamais un département n'avait consulté ainsi sa jeunesse.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu