Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation DOSSIER : Le plus de l'info de France Bleu Belfort Montbéliard

Les inscriptions dans les écoles privées augmentent depuis 10 ans en Franche-Comté

mardi 28 août 2018 à 19:41 Par Nina Valette, France Bleu Belfort-Montbéliard

Depuis plusieurs années, les inscriptions dans les établissements d’enseignement catholique augmentent. Dans l’académie de Besançon, cela concerne plus de 28 000 élèves cette année.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - Nina Valette

Chèvremont, France

Bonne nouvelle du côté de la direction diocésaine de l'éducation à Besançon, les inscriptions augmentent depuis 10 ans dans les écoles catholiques sous contrats. Plus 1% cette année encore, ce qui représente au total 28 000 élèves de la maternelle au lycée. L'année dernière les inscriptions avaient déjà bondi de 2%.

Le public lui accueille cette année plus de 200 000 jeunes dans l’académie. 

Qu’est-ce qu’un établissement sous contrat ? 

Contrairement aux établissements hors contrat, les écoles privées sous contrat ont un accord avec l’Etat. Cela  permet aux établissements de bénéficier de subventions, et ainsi de rémunérer les enseignants. « Il faut arrêter de croire que le montant versé par les parents chaque mois permet de payer les équipes » souligne Cécile Staffolani, directrice de l’école la Providence à Chèvremont. 

Mais pour toucher ces subventions, le programme scolaire est imposé par l’Education Nationale, et les enseignants sont soumis aux mêmes contrôles pédagogiques que pour le public, par les inspecteurs de l’Education Nationale.

Et la religion dans tout ça ? 

La religion a une place importante dans les écoles catholiques sous contrat, mais l’enseignement reste facultatif, et la direction est tenue d’accueillir les élèves de toutes les confessions depuis la loi Debré en 1959. « Ici la religion ne reste pas à la grille de l’école. Elle rentre dans l’établissement. Nous voulons parler de tout cela avec les enfants. Comme ça nous pouvons aborder toutes les religions » souligne la directrice de l’école la Providence à Chèvremont.