Éducation

Les lycéens drômois guides d'une exposition sur Anne Frank

Par Tommy Cattaneo, France Bleu Drôme-Ardèche vendredi 8 janvier 2016 à 5:00

Les élèves révisent l'histoire de la Seconde Guerre mondiale.
Les élèves révisent l'histoire de la Seconde Guerre mondiale. © Radio France - Tommy Cattaneo

Des lycéens valentinois ont été formés pour devenir guides d'une exposition sur Anne Frank. L'inauguration a lieu ce vendredi à 16 heures au lycée professionnel Montesquieu de Valence. L'exposition s'intitule "Anne Frank, une histoire d'aujourd'hui".

Des élèves du lycée professionnel Montesquieu vont devenir guides d'une exposition. Elle s'intitule "Anne Frank, une histoire d'aujourd'hui" et est inaugurée ce vendredi à 16 heures au lycée. Cette exposition est pilotée par la Maison Anne Frank, le musée d'Amsterdam. Bien conscient que le format traditionnel de l'exposition est parfois rébarbatif pour les jeunes, le musée a décidé de faire intervenir des personnes du même âge pour intéresser les visiteurs d'autres établissements scolaires. L'idée, c'est que les lycéens fassent vivre l'histoire d'Anne Frank.  Au lycée Montesquieu, ils sont 19 élèves volontaires à participer au projet

Pour assumer leurs rôles de guides, les élèves ont reçu une formation de trois jours, pendant laquelle ils ont été dispensés de cours. Ils ont révisé l'histoire de Seconde Guerre mondiale mais ont aussi participé à beaucoup de discussions sur les droits de l'homme et la liberté d'expression. Transformer des lycéens en guides, le musée de la Maison Anne Franck le fait depuis des années. A Valence, c'est la première fois. Pour Sylvie Tissier, c'est très efficace pour transmettre cette histoire au jeune public. "Ça marche très bien", explique Sylvie Tisser. "Les jeunes utilisent le même langage, ils ont les mêmes références, les mêmes questions, ce qui permet d'instaurer un lien beaucoup plus direct que si c'est un adulte qui vient présenter l'exposition".

"L'histoire d'Anne Frank devrait être écoutée par tout le monde". Mohamed, en 1ère au lycée Montesquieu.

Il y a quelques mois, Mohamed connaissait presque rien à l'histoire d'Anne Franck. Mais lorsque ses professeurs ont parlé du projet, cet élève de 1ère a tout de suite été intéressé. "L'histoire d'Anne Franck devrait être écoutée par tout le monde", raconte-il devant les grands panneaux installés pour l'exposition. Certains élèves dressent même un parallèle entre l'exclusion subie par la jeune fille et les situations de harcèlement scolaire aujourd'hui.

Pour le proviseur, l'objectif du projet est de faire réfléchir ses élèves et d'éveiller les consciences civiques. "Ça leur montre que les valeurs de la République ne sont pas juste des devises inscrites sur le fronton des bâtiments publiques", lance Jean-Pierre Loreau. "Leur implication est remarquable, je pense que ce projet vaut largement certaines heures d’Éducation civique et d'Histoire parce que ça les plonge d'une autre manière dans le passé, le présent, de manière à ce que ça soit pas l'avenir."

Reportage avec les jeunes guides du lycée Montesquieu.

L'exposition devrait être inaugurée en présence d'un représentant du consul d'Allemagne. Elle restera au lycée jusqu'au 12 février. Ensuite, ce sont les lycéens de Montplaisir, à Valence, qui accueilleront cette exposition.