Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Les lycéens défilent dans la rue à Nice

vendredi 7 décembre 2018 à 12:54 Par Jean-Baptiste Marie et Marion Chantreau, France Bleu Azur

Les lycéens des Alpes-Maritimes continuent de se mobiliser. Mais les élèves sont moins nombreux que jeudi. Selon le rectorat, très peu de lycéens sont allés en classe ce vendredi matin.

Les lycéens ont manifesté à Nice ce vendredi
Les lycéens ont manifesté à Nice ce vendredi © Radio France - Marion Chantreau

Nice, France

Environ 300 à 400 élèves ont défilé dans les rues de Nice ce matin, sans heurts, encadrés par les forces de l'ordre. Ils sont partis de la place Masséna puis ont emprunté l'avenue Jean Médecin, direction la gare de Nice, le Boulevard Gambetta, la Promenade des Anglais puis la place Garibaldi. Des professeurs les accompagnaient, des membres du syndicat d'enseignants du second degré SNES FSU. 

On a entendu les cris de "Macron démission", "oui à l'éducation, non à la sélection", "lycéens en colère, il y en a marre de la galère". Des élèves inquiets du futur baccalauréat qui entrera en vigueur à la rentrée 2021 et la suppression des filières L, ES et S. Ils craignent aussi qu'avec le manque de place dans les universités, la sélection y soit de plus en plus forte et dénoncent la décision du gouvernement d'augmenter les droits de scolarité dans les universités pour les étudiants étrangers extracommunautaires. 

À Antibes, une jeune fille de 16 ans a été blessée au visage par un fumigène aux abords du lycée Audiberti et transportée à l'hôpital par les pompiers.

Le rectorat de l'Académie de Nice n'avait pas passer de consignes particulières aux chefs d'établissements si ce n'est d’assurer la sécurité des personnes et des biens. Un seul lycée a vu ses portes fermées : le lycée Guillaume Apollinaire à Nice. Le proviseur redoutait la venue de casseurs.

Certains chefs d'établissements avaient demandé aux parents de ne pas envoyer leur enfants au lycée, au nom de la sécurité, a indiqué le rectorat à France Bleu Azur.