Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Les lycéens plébiscitent les formations d’infirmier(e)s sur Parcoursup

-
Par , France Bleu Cotentin

Les écoles pour devenir infirmiers et infirmières arrivent en tête des vœux déposés sur la plateforme d’orientation post-bac Parcoursup. Une surprise pour la directrice de l’école de Cherbourg.

 Les formations pour devenir infirmier(e)s séduisent les lycéens
Les formations pour devenir infirmier(e)s séduisent les lycéens © Radio France - Célia Quilleret

Les écoles d’infirmiers et infirmières sont proposées cette année pour la première fois sur Parcoursup. Avec 1,5 million de vœux déposés, c’est la formation la plus demandée sur la plateforme d’admission post-bac. Un engouement qui surprend même les principaux concernés. 

Claire Giguet dirige l’Institut de formation en soins infirmier à Cherbourg

« Cela surprend un peu parce que jusqu’à présent on avait une baisse des inscriptions. Avec Parcoursup, il y a la suppression de la partie concours. »

L’engouement ne changera rien aux effectifs dans les écoles d’infirmiers. Le nombre d’élèves par promotion est fixé par quota au niveau de la région. A Cherbourg, ce quota va même baisser à la prochaine rentrée, de 71 à 64. 

Un(e) infirmier(e) sur trois abandonne après cinq ans

Les formations d’infirmier(e)s attirent les jeunes alors que paradoxalement la profession fait souvent parler d’elle pour sa pénibilité et 30% des infirmier(e)s arrêtent après cinq ans. Sans nier les difficultés du métier, la statistique est à relativiser selon Claire Giguet. 

« Les infirmières quand elles partent, quittent le centre hospitalier, mais elles n’abandonnent pas toujours leur profession qui offre un panel de métiers différents comme l’infirmière à domicile, l’infirmière scolaire… »

  - Aucun(e)
-