Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des lycéens d'Agde menacés par le rectorat en cas de boycott des épreuves du bac

-
Par , France Bleu Hérault

Des diplômes en chocolat ont été remis ce mercredi aux 350 élèves de première du lycée Loubatières d'Agde. Les candidats, pourtant menacés de sanctions par le rectorat en cas d'absence, n'ont pas pu entrer dans l'établissement bloqué par les enseignants.

Des palettes empêchent l'accès au lycée d'Agde
Des palettes empêchent l'accès au lycée d'Agde © Corbis - Stéfane Pöcher

"Je suis outrée, explique une maman. Ma fille n'en a pas dormi de la nuit. Elle a déclenché une crise d'urticaire." Cette mère de famille est scandalisée par l'attitude du rectorat de Montpellier. Sa fille, en première au lycée d'Agde, devait passer ce mercredi les épreuves d'anglais, espagnol et histoire-géographie comptant pour le baccalauréat. Les examens ont été reportés suite à la mobilisation de plusieurs enseignants, soutenus par des gilets jaunes, mais aussi d'autres professions comme les cheminots.

La menace d’un zéro aux épreuves inquiète parents et élèves

Selon de très nombreux témoignages, le proviseur et l'adjoint de cet établissement polyvalent auraient menacé verbalement de sanctionner ceux qui ne seraient pas en salle d'examen ce mercredi. En cas de boycott, ils seraient verbalisés. Un mail a par ailleurs été envoyé à tous les élèves sur leur boîte Pronote (logiciel de gestion de vie scolaire). 

"C'est dégueulasse de faire pression sur les gamins" déplore un autre parent

Message envoyé aux élèves de première du lycée Loubatières d'Agde - Radio France
Message envoyé aux élèves de première du lycée Loubatières d'Agde © Radio France - Stéfane Pocher

Inquiets de prendre un zéro, une vingtaine d’élèves aurait forcé le barrage des manifestants pour être coûte que coûte à l'intérieur de l'établissement. Certains auraient même démonté le grillage sur le côté pour être en salle, ou en empruntant d'autres entrées.

"On nous a demandé de contourner les barrages pour passer les épreuves."

La quasi-totalité des élèves de première est restée dehors toute la journée soutenant ou pas leurs professeurs. Parmi les opposants à cette réforme du baccalauréat de nombreux enseignants de collège et du primaire étaient présents. Des Agathois, mais pas uniquement. Certains personnels du Biterrois et de Montpellier ont fait le déplacement. "C'est inadmissible d'en arriver là", explique un enseignant souhaitant rester anonyme.

"L'attitude de notre hiérarchie est déplorable. Menacer des gamins est honteux."

L'établissement a été bloqué de 7h30 à 14h30. En début d’après-midi, le proviseur est venu annoncer aux manifestants que l'épreuve était reportée à une date ultérieure, comme celles du matin (espagnol et anglais). 

Le mouvement de grève aurait été suivi par 80% des 105 enseignants du lycée agathois (d'après les syndicats).  Des diplômes du baccalauréat en chocolat ont été remis aux lycéens présents. Des diplômes du ministère de l'économie (anciennement Éducation nationale).

"En plus de ce diplôme en chocolat, recevez votre point retraite'' - Radio France
"En plus de ce diplôme en chocolat, recevez votre point retraite'' © Radio France - Stéfane Pocher

Depuis le 20 janvier, de nombreuses épreuves sont perturbées par les professeurs. Les E3C, les épreuves communes du contrôle continu, sont vivement critiquées par élèves, professeurs et syndicats, notamment car elles créeraient des inégalités. 

""Nous sommes déterminés. Nous n'en resterons pas là" explique Valérie Adamy, prof de philosophie et représentante de la Confédération Nationale des travailleurs

Pas de commentaire du Rectorat sur ces menaces

La rectrice condamne avec la plus grande fermeté tous les actes d’incivilités et de violences commis pendant les blocages qui ont empêché les élèves qui le souhaitaient de composer.  "Ces actes nuisent à l’image du service public d’éducation".  

Le service communication précise cependant, en cas d'absence des élèves lors des épreuves de contrôle continu :

L’article 12 de l’arrêté du 16 juillet 2018 relatif aux modalités d’organisation du contrôle continu spécifie que

• « En cas d'absence pour cause de force majeure dûment constatée à une épreuve commune de contrôle continu, le candidat est convoqué à une épreuve de remplacement (…) ». 

• « Lorsque l’absence ne relève pas d’un cas de force majeure dûment constaté, la note zéro est attribuée au candidat pour chaque épreuve non subie ».  Mise en danger des élèves et des personnels

Le lycée polyvalent de Loubatières compte 1.254 élèves au lycée (général et technologique).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu