Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les maires ruraux de la Sarthe se mobilisent pour sauver leurs écoles

-
Par , France Bleu Maine
Le Mans, France

Les maires ruraux de la Sarthe sont appelés à manifester samedi matin au Mans devant la préfecture pour protester contre la future carte scolaire. Elle prévoit la suppression de 42 postes à la rentrée prochaine dont 32 dans les écoles de campagnes.

En février dernier, 150 parents d'élèves, enseignants et élus avaient manifesté devant la préfecture de la Sarthe contre la carte scolaire
En février dernier, 150 parents d'élèves, enseignants et élus avaient manifesté devant la préfecture de la Sarthe contre la carte scolaire © Radio France - yann lastennet

Des postes vont être redéployés dans les quartiers prioritaires pour le dédoublement des classes de CP et de CE1. " C'est un bon dispositif à condition qu'il ne se fasse pas au détriment des écoles rurales" précise Dominique Dhumeaux, le président de l'association des maires ruraux de la Sarthe. " Il serait judicieux qu'on se penche sur les classes à multiples niveaux. Si on ferme une classe dans une école qui en comporte trois, l'enseignant va se retrouver devant vingt-cinq élèves et va devoir gérer jusqu'à cinq niveaux, c'est pourquoi nous réclamons une modification des seuils de fermeture pour les classes à niveaux multiples, comme en REP et REP+".  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Les citoyens en zone rurale ont un sentiment d'abandon de la part des pouvoirs publics

Jean Marc Milville, le directeur académique de la Sarthe, se défend d'opposer les écoles des villes aux écoles des champs " 42 postes supprimés en tout, c'est beaucoup mais cela traduit la déprise démographique dans les campagnes où il y a de moins en moins d'élèves. La carte scolaire ce n'est pas la cause mais la conséquence du départ des familles et des enfants des zones rurales" explique le DASEN. "C'est faux" répond Dominique Dhumeaux, " la baisse de 750 élèves en primaire à la rentrée prochaine est équitablement répartie entre les zones rurales et urbaines. " Le président de l'association des maires ruraux de la Sarthe conteste aussi le fait que les élèves des campagnes bénéficieraient d'un meilleur encadrement que les élèves des écoles des villes. "Il y a une autre inquiétude. Les citoyens en zone rurale ont de plus en plus un sentiment d'abandon de la part des pouvoirs publics. Cela se traduit par une montée de l'abstention et du vote pour les extrêmes à chaque élection nationale. Et ce n'est pas en expliquant aux familles que leur enfant va se retrouver dans une classe à vingt-cinq et à cinq niveaux, pour que l'enseignant aille en zone urbaine avec huit à dix enfants par classe, que cela va arranger les choses" 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess