Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Les parents d'élèves d'une école d'Anglet protestent contre la suppression d'une classe une semaine après la rentrée

-
Par , France Bleu Pays Basque

Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées devant les grilles de l'école primaire Justin Larrebat, à Anglet, ce mardi matin. Une semaine après la rentrée, un poste d'enseignant a été supprimé.

Une cinquantaine de parents d'élèves protestent contre la suppression "à la dernière minute" d'un poste d'enseignant dans l'école primaire Justin Larrebat à Anglet.
Une cinquantaine de parents d'élèves protestent contre la suppression "à la dernière minute" d'un poste d'enseignant dans l'école primaire Justin Larrebat à Anglet. © Radio France - Suzanne Shojaei

Anglet, France

Leurs enfants ont fait leur rentrée des classes normalement, le 2 septembre à l'école Justin Larrebat d'Anglet. Mais quatre jours plus tard, le vendredi, la carte scolaire définitive était publiée au Pays Basque et l'équipe enseignante de l'école ainsi que les parents apprenaient la suppression d'un poste d'enseignant. "Le directeur a dû réorganiser les 225 élèves en un week-end", raconte Fanny Zuniga, représentante des parents délégués. Il y a désormais trois classes à doubles niveaux.

Plusieurs départs pendant l'été

Les effectifs sont trop justes, selon l'Inspection d'académie. En effet, neuf enfants ont été désinscrits de l'école pendant l'été. Selon certains parents, il s'agit d'éviter que leur enfant se retrouve dans la classe d'un enseignant, muté récemment. L'instituteur de 63 ans aurait eu des soucis avec certaines familles, notamment dans son ancienne école à Biarritz (harcèlement, mauvais comportements). 

"C'est une légende urbaine" - Pierre Barrière, inspecteur d'académie

Son poste est désormais supprimé. L'enseignant est donc de nouveau muté, cette fois dans une école d'Orthez. "C'est dommageable, regrette Pierre Barrière, l'inspecteur d'académie. C'est faire le procès d'une personne a priori, alors que je ne crois pas que ce soit justifié."

En attendant, les parents d'élèves qui protestent contre la suppression du poste ne lâchent pas l'affaire. Ils se donnent rendez-vous ce jeudi à 14 heures devant la délégation de l'inspection d'académie à l'école des Arènes, à Bayonne. Le maire d'Anglet, Claude Olive, a adressé un courrier à l'inspecteur d'académie pour lui demander "d'annuler la décision de retrait d'un poste".

Dès 8h30, ce mardi, les parents d'élèves avaient accroché des banderoles sur les grilles de l'école primaire. - Radio France
Dès 8h30, ce mardi, les parents d'élèves avaient accroché des banderoles sur les grilles de l'école primaire. © Radio France - Suzanne Shojaei
Les manifestants regrettent que la suppression du poste ait été décidée une semaine après la rentrée. - Radio France
Les manifestants regrettent que la suppression du poste ait été décidée une semaine après la rentrée. © Radio France - Suzanne Shojaei
Choix de la station

France Bleu