Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Les parents d'élèves de Bussière-Dunoise occupent leur école pour dénoncer la fermeture d'une classe

mardi 30 janvier 2018 à 14:10 Par Marc Bertrand, France Bleu Creuse

La carte scolaire pour la rentrée 2018 supprime une des quatre classes de l'école primaire de Bussière-Dunoise. Les parents ont entamé mardi une occupation de l'établissement, ils comptent revenir tous les matins au début de la classe jusqu'à obtenir une "explication" du directeur académique.

Les 60 élèves de l'école ont formé un "un-smiley", un bonhomme mécontent, dans la cour de l'école.
Les 60 élèves de l'école ont formé un "un-smiley", un bonhomme mécontent, dans la cour de l'école. - DR

Bussière-Dunoise, France

"Une classe qui ferme, c'est aussi un signe que le village n'est plus sur une dynamique positive. Ca veut dire que les parents d'enfants en bas âge ne vont pas venir s'installer à Bussière-Dunoise". Marie-Noëlle Legendre, une des représentants des parents d'élèves de l'école de la commune, a installé des pancartes sur les grilles de l'école. 

Sur une pancarte, "2+2 = 3"

On peut y lire "2+2 = 3", référence au "calcul du directeur académique", qui va supprimer une des quatre classes de l'établissement à la rentrée 2018, comme 10 autres classes du département, d'après la version définitive de la carte scolaire. "Peut-être qu'il était dans une classe surchargée !". A Bussière, avec trois classes au lieu de quatre à la rentrée prochaine, les élèves de la classe multiniveau CP-CE1-CE2 seront 22 pour un enseignant, contre 12 actuellement. 

La classe sauvée de justesse l'an dernier

L'an dernier, on parlait déjà de la fermeture de la quatrième classe. Mais les parents s'étaient mobilisés, un mouvement qui avait amené le directeur académique à maintenir la classe selon eux. Marie-Noëlle est prête à reprendre le combat cette année.

Tous les matins, l'école va être occupée par les parents d'élèves et nous invitons tout le monde pour une petite marche samedi au départ de la place de l'église pour soutenir notre école"

Mais parmi les parents, beaucoup sont lassés : la mobilisation de l'an dernier a été longue et fatiguante. Et ils savent que cette fois, il y a très peu de chances que l'académie revienne sur sa décision. 

La carte scolaire a été actée définitivement ce lundi, en Conseil départemental de l'éducation nationale, malgré 12 votes contre pour 7 abstentions et 2 votes pour. Mais l'avis du conseil, composé de représentants des parents, des enseignants et des élus, n'est que consultatif.