Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Les parents d'élèves de Chambéry lancent une cagnotte pour soutenir les Atsem

mardi 6 mars 2018 à 11:35 Par Nelly Assénat et Anabelle Gallotti, France Bleu Pays de Savoie

Les parents d'élèves des écoles publiques de Chambéry soutiennent le mouvement de grève des Atsem, en mettant en place une cagnotte sur le site internet Leetchi.com : "1 euro symbolique pour nos ATSEM !"

Les ATSEM aident notamment les enseignants en maternelle (illustration)
Les ATSEM aident notamment les enseignants en maternelle (illustration) © Maxppp -

Chambéry, France

Les parents d'élèves des écoles publiques de Chambéry soutiennent le mouvement de grève des Atsem, ces personnels territoriaux qui interviennent en maternelle et qui entament leur deuxième semaine de mobilisation.  Les parents ont mis en place une cagnotte sur le site internet Leetchi pour les soutenir symboliquement, intitulée "1 euro symbolique pour nos ATSEM !".

Selon le montant collecté, les parents distribueront les fonds à l'ensemble des ATSEM de la ville via les parents délégués des écoles ou bien achèteront un cadeau symbolique pour les équipes d'ATSEM de chaque école (chocolats, etc.).

"On a envie de montrer qu’on est solidaire, même si ca nous met des épines dans le pied au niveau de l’organisation familiale. On ne peut pas imaginer de classe sans Atsem. Contribuer à un euro symbolique, c’est montrer qu’on est là et qu’on va tenir bon ».  Fanny Hattery, délégué parents d'élève

On a envie de montrer qu’on est solidaire, on ne peut pas imaginer de classe sans Atsem

Un rassemblement est de nouveau prévu jeudi 8 mars à 16h30 devant la mairie de Chambéry.  

Les Atsem, soutenues par une intersyndicale, s'opposent au projet de la mairie de réduire leur temps de travail de 25 % à la rentrée prochaine, ce qui représenterait 16 postes en moins.  De son côté la mairie a fait savoir qu’elle pourrait rencontrer les Atsem volontaires dans les prochains jours, mais sans la présence des syndicats.  

« On court déjà quand on est quatre Atsem dans l’école, à trois ca va devenir très compliqué. On fait un peu tout en tant qu’Atsem, tout ce qui est bon pour l’enfant et pour la classe, on est dame pipi, on participe aux ateliers, on nettoie la classe. Je pense qu’à long terme, la mairie va nous écœurer de faire notre travail alors que c‘est un travail qu’on aime ». Témoignage d’une Atsem de Chambéry

"A force de tirer sur la corde, la corde elle casse" une Atsem de Chambéry

Le soutien des parents d'élèves