Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Savoie : les parents d'élèves de Champagny-en-Vanoise réclament l'ouverture d'une troisième classe

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Une vingtaine de parents d'élèves de l'école de Champagny-en-Vanoise, en Savoie, ont occupé la cour de récréation ce jeudi matin pour réclamer l'ouverture d'une troisième classe. L'une des deux enseignants a à sa charge des élèves de cinq niveaux différents, un non sens pour les parents.

Les parents d'élèves de Champagny-en-Vanoise se mobilisent
Les parents d'élèves de Champagny-en-Vanoise se mobilisent - Lorène Herrero

"On ne veut pas que nos enfants continuent leur année scolaire dans ces conditions" insiste Lorène Herrero, l'une des parents d'élève délégués de l'école de Champagny-en-Vanoise(Savoie). Cette rentrée, l'école accueille dix élèves supplémentaires, ce qui porte l'effectif total à 53 enfants. Mais l'académie n'a pas ouvert une troisième classe

Les parents d'élèves se sont retrouvés ce jeudi matin dans la cour de récréation. Ils se retrouveront aussi vendredi.
Les parents d'élèves se sont retrouvés ce jeudi matin dans la cour de récréation. Ils se retrouveront aussi vendredi. - Lorène Herrero

Conséquence : deux classes, non pas surchargées mais multi-niveaux. Dans l'une, l'enseignante a en charge des grandes sections, les CP, les CE2, les CM1 et les CM2. Dans l'autre classe, les maternelles et les CE1. Infructueux, selon les parents d'élèves. "Je pense que les enfants sont tous perdants. c'est très compliqué pour une enseignante de s'adapter à un petit qui a 5 ans, qu'il faut par exemple accompagner pour aller aux toilettes, et un grand de CM2 qui va avoir plus d'autonomie et qu'il faut préparer à l'entrée en sixième" développe Lorène Herrero, "après la crise sanitaire, certains élèves n'ont pas eu de cours pendant deux voire trois mois en présence d'une enseignante. Et on recommence l'année en ayant un petit peu une éducation au rabais".

Les parents d'élève se mobilisent donc pour dénoncer cette situation. Une vingtaine d'entre eux ont occupé la cour de récréation de l'école ce jeudi matin. Ils se retrouvent ce jeudi soir, et de nouveau le vendredi matin. Lorène Herrero explique avoir eu l'inspecteur académique, qui lui a confirmé ne pas ouvrir de troisième classe pour le moment, mais être vigilant quant à l'évolution des effectifs, avec en vue l'arrivée de saisonnier cet hiver.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess