Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les parents d'élèves demandent une troisième classe à l'école de Baupte

-
Par , France Bleu Cotentin

Près de Carentan, les parents d'élèves organisent une manifestation ce mardi 3 mars devant l'école de Baupte pour demander l'ouverture d'une troisième classe. Cinquante-trois enfants sont répartis dans deux classes sur neuf niveaux, de la très petite section au CM2. "Invivable" confie une maman.

L'école de Baupte compte plus de 50 élèves, répartis sur neuf niveaux
L'école de Baupte compte plus de 50 élèves, répartis sur neuf niveaux

"Sur le long terme, ça devient fatigant. Moralement aussi". Les parents d'élèves de Baupte ont décidé d'organiser un rassemblement le mardi 3 mars à 8h50 devant l'école du village pour demander l'ouverture d'une troisième classe. L'établissement a été ouvert en 2017, pour remplacer l'ancienne école qui devenait insalubre et dangereuse pour le personnel et les élèves. Baupte n'a pas rejoint le syndicat intercommunal de regroupement pédagogique (Sirp) des Trois-Chênes (Appeville, Auvers, Méautis). "On a la chance d'avoir une super équipe pédagogique. Mais les enfants sont fatigués en fin de journée. Ils disent qu'il y a beaucoup de bruit. Deux classes, neuf niveaux... c'est invivable", précise Fanny Maunoury, assistante maternelle et maman de deux élèves. 

Fanny Maunoury, maman de deux élèves : "Deux classes, neuf niveaux : c'est invivable"

"On est la seule école de la Manche dans cette situation", constate Yann-Mikaël Derrien, élu municipal et papa de trois enfants scolarisés à l'école.
"On est la seule école de la Manche dans cette situation", constate Yann-Mikaël Derrien, élu municipal et papa de trois enfants scolarisés à l'école. - Yann-Mikaël Derrien

Une classe à trente élèves

Petit à petit, les effectifs n'ont cessé de grossir. Trente-huit élèves à l'ouverture, 53 en 2019 : 

  • 30 élèves de deux à sept ans (maternelles et CP soit cinq niveaux)
  • 23 élèves de huit a onze ans (CE1 à CM2 soit quatre niveaux)

"On est la seule école de la Manche dans cette situation", constate Yann-Mikaël Derrien, élu municipal et papa de trois enfants scolarisés à l'école. Progressivement, de nouvelles familles sont arrivées, avec des nouveaux enfants à scolariser. "Baupte est une commune active, amenée à se développer. Elle s'est battue pour cette école", ajoute Fanny Maunoury. Au-delà de ce rassemblement, d'autres actions sont envisagées dans les prochaines semaines et les prochains mois.  

Yann-Mikaël Derrien, papa de trois élèves : "On est la seule école de la Manche dans cette situation"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu