Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Les parents d'élèves manifestent à Algrange une semaine après la rentrée scolaire

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Les parents d'élèves d'Algrange ont manifesté ce lundi matin devant l'école Batzenthal pour obtenir une seconde classe de maternelle. Actuellement, ils sont 31 enfants de petite, moyenne et grande sections en classe unique.

Les parents ont laissé quelques banderoles devant l'entrée de l'école Batzenthal d'Algrange.
Les parents ont laissé quelques banderoles devant l'entrée de l'école Batzenthal d'Algrange. © Radio France - Arthur Blanc

Algrange, France

Ils demandent une classe supplémentaire. Le message est clair et envoyé à l'académie ce lundi par les parents d'élèves de la maternelle de Batzenthal à Algrange. Lors de la rentrée scolaire le 2 septembre dernier, un comptage avait fait état de 64 enfants répartis sur deux sites voisins : 31 à Batzenthal et 33 à Londres. "Dans un espace de moins de 30 mètres carrés, c'est beaucoup trop", se désole Stéphanie Plichard, une maman mobilisée pour la réouverture d'une classe.

Ce n'est pas une super rentrée. Ni pour les enfants, ni pour personne

Selon les manifestants, leurs enfants ont déjà ressenti la surcharge depuis le retour sur les bancs de l'école. "Mon fils ne pleurait jamais pour aller en classe, mais maintenant si parce qu'il y a du bruit", confie Rachel. Idem pour la fille de Naïm, en moyenne section qui lui a fait part de ses doutes dès le 1er jour. "Elle m'a dit qu'il y avait trop de gens", explique-t-il. Pour protester, il y a donc eu une grande partie de l'effectif qui est restée à la maison. Seuls 7 enfants sur les 31 de Batzenthal sont restés pour suivre les cours. 

Des opérations "école morte" qui pourraient se renouveler à l'avenir. Pas encore de date décidée, mais il serait possible qu'elles aient lieu les mercredis et vendredis, jours durant lesquels les élèves n'ont classe que le matin à Batzenthal. "Ce n'est pas une super rentrée. Ni pour les enfants, ni pour personne", lâche Emilie, une autre mère mobilisée. "Il n'y a pas assez de chaise, de place, ils jonglent entre deux salles."

Une réunion prochainement à l'académie

Du côté de la mairie d'Algrange, on soutient les manifestants. Patrick Péron, l'édile, a reçu une partie des parents ce lundi pour discuter de la marche à suivre dans les jours à venir. Il a également eu la garantie d'un rendez-vous avec Olivier Cottet, le directeur académique en Moselle, dans les jours à venir

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu