Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Les parents de l'école maternelle de Tigy ne veulent pas perdre une classe à la rentrée

mercredi 14 mars 2018 à 18:36 Par François Guéroult, France Bleu Orléans

C'est la première mobilisation contre la prochaine carte scolaire dans le Loiret : mobilisation à Tigy (2 300 habitants, à 30 km d'Orléans), à l'école maternelle où une classe doit être supprimée à la rentrée. Malgré la promesse d'Emmanuel Macron de ne plus fermer aucune classe rurale.

Les parents d'élèves ont symboliquement occupé le hall de l'école maternelle ce mercredi
Les parents d'élèves ont symboliquement occupé le hall de l'école maternelle ce mercredi © Radio France - François Guéroult

Tigy, France

L'école maternelle "Les Solognots" à Tigy risque de perdre une classe en septembre prochai. Fermetures que l'Education nationale justifie par la baisse des effectifs (moins 482 élèves en primaire à la rentrée). Pourtant, la chute des effectifs n'y a rien de spectaculaire : il y a actuellement 85 élèves, il y en aura 82 en septembre... Mais pour l'inspection d'Académie, il en faudrait 10 de plus pour justifier le maintien des 4 classes actuelles. Ce mercredi, les parents d'élèves ont brièvement occupé le hall de l'école pour dénoncer cette fermeture, qui selon eux entraînera des classes surchargées (a priori, 2 classes de 30 élèves), l'abandon des pratiques d'enseignement inspirées de la méthode Montessori, et la fin du projet de ferme pédagogique. "C'est inacceptable, réagit ainsi Lucie Lecointe, maman d'une élève, parce que cela remet en cause le bien-être de nos enfants et aussi l'accompagnement des enfants en difficulté. 30 élèves par classe, c'est plus de bruit, plus de concentration nécessaire, est-ce que tous les petits en sont capables ?"

L'école maternelle "Les Solognots" à Tigy - Radio France
L'école maternelle "Les Solognots" à Tigy © Radio France - François Guéroult

Cette décision étonne également parce qu'Emmanuel Macron avait promis qu'il n'y aurait "plus aucune fermeture dans les écoles en zones rurales", c'était le 17 juillet dernier lors d'un discours du président de la République devant le Sénat. "On est ici en milieu rural, on pourrait se dire qu'on est à l'abri de certains problèmes, mais comme partout on a besoin de bonnes conditions pour que ce soit vraiment l'école de l'égalité des chances", conclut Lucie Lecointe, dont l'interview est à écouter ici :

"Cette fermeture remet en cause les outils pédagogiques mis en place dans notre école" - Lucie Lecointe

Dans le Loiret, 43 fermetures de classes sont prévues à la rentrée, dont 23 en zones rurales. Fermetures que l'Education nationale justifie par la baisse des effectifs (moins 482 élèves en primaire à la rentrée). Mais les syndicats d'enseignants évoquent d'autres raisons : c'est à retrouver dans le décryptage de France Bleu Orléans diffusé jeudi 15 mars.