Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Les parents du RPI de Fontaine se mobilisent pour sauver leur classe

dimanche 4 mars 2018 à 17:55 Par Emilie Pou, France Bleu Belfort-Montbéliard

Les parents d'élèves du regroupement pédagogique de Fontaine (90) organisent une réunion publique ce lundi soir pour dénoncer la possible fermeture d'une classe à la rentrée prochaine. Selon eux le dédoublement des classes dans les zones prioritaires se fait sur le dos des écoles de campagne.

Les parents ont posé des banderolles sur toutes les écoles du RPI
Les parents ont posé des banderolles sur toutes les écoles du RPI - Alexandre Mançanet

Fontaine, France

C'est un peu les écoles des champs face aux écoles des villes.  Les parents d'élèves du regroupement pédagogique intercommunal de Fontaine dans le territoire de Belfort ont été très surpris d'apprendre que l'une de leur classe allait peut-être fermer à la rentrée prochaine. Car il manque pour l'instant 4 élèves. Une fermeture conditionnelle inadmissible pour ces parents qui organisent une réunion publique ce lundi soir à la salle polyvalente de Fontaine et qui ont lancé une pétition

Ils se sont réunis ce samedi pour préparer la mobilisation - Radio France
Ils se sont réunis ce samedi pour préparer la mobilisation © Radio France - Emilie Pou

On ne veut pas que les réformes se fassent au détriment des écoles rurales

" Une classe en moins dans le RPI cela veut dire 3 classes avec 29 élèves, ce ne sont pas de bonnes conditions d'apprentissage" explique Alexandre Mançanet, l'un des parents d'élèves: " Dans le même temps des postes sont pourvus dans les zones d'éducation prioritaire pour le dédoublement des classes. _On est pas contre cette réforme, mais on ne veut pas qu'elle se fasse au détriment des écoles rurales_. "

Soutien de nombreux élus du département

Ces parents demandent donc que la fermeture conditionnelle soit retirée de la liste lors du prochain conseil départemental de l'éducation nationale qui doit se tenir le 15 mars. Ils ont reçu le soutien de nombreux élus du département qui devraient d'ailleurs être présents ce lundi soir lors de la réunion publique. 

Alexandre Mançanet est l'un des parents d'élèves