Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Les parents toulousains attendent avec impatience la réouverture des écoles

-
Par , France Bleu Occitanie

Le Premier ministre Jean Castex doit détailler ce jeudi 22 avril le protocole sanitaire dans les écoles, avant la rentrée de lundi. Des annonces scrutées de près par les parents, après trois semaines passées avec les enfants à la maison.

Les élèves du primaire retournent en classe lundi prochain
Les élèves du primaire retournent en classe lundi prochain © Radio France - Stéphanie Berlu

Après trois semaines passées à la maison, les élèves et les parents toulousains attendent souvent avec impatience le retour en classes. Les élèves du primaire retournent en cours en présentiel ce lundi 26 avril. Le Premier ministre Jean Castex devrait détailler le protocole sanitaire mis en place ce jeudi, lors d'un point presse à 18h.

Des parents soulagés

Malgré des indicateurs épidémiques encore relativement élevés, les parents sont plutôt soulagés du retour en classe dès lundi, selon Béatrice Malville, coordinatrice  de la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE) dans l'académie de Toulouse. Elle s'appuie sur un baromètre lancé par sa fédération, qui révèle que 67% des parents sont favorables au retour aux cours en présentiel cette date précise.

"Les parents considèrent que ça n'est pas à eux de faire l'école à la maison."

"On a vu, il y a les difficultés concrètes des familles, et on a constaté que les inégalités se creusent quand l'enseignement reste à la charge des familles" affirme Béatrice Malville. 

Des parents en difficultés car souvent obligés de jongler avec le télétravail, comme le raconte Anne, maman de jumelles en classe de CE1 à Toulouse. Elle a hâte que l'école reprenne : "C'est compliqué de travailler avec des petits enfants à la maison. Et même pour le bien des enfants, je pense qu'ils sont plus heureux à l'école, parce que ça les structure, parce qu'ils ont leurs copains, des horaires fixes."

Un protocole qui reste à définir

Le retour en classes, c'est donc globalement un grand "oui" pour les parents, mais il reste encore à savoir dans quelles conditions. Béatrice Malville, de la FCPE, attend beaucoup des annonces du gouvernement : "Nous savons par exemple que la restauration scolaire, c'est un gros point noir du point de vue du protocole sanitaire. On s'interroge aussi sur la manière dont cela va se passer en cas de contamination". 

Le gouvernement devrait le confirmer ce jeudi : a priori  il y aura, comme avant les vacances, fermeture de classe dès qu'un cas sera détecté. Une mesure qu'approuve la FCPE, même si "ça n'est pas suffisant. Il reste la question des remplacements des professeurs absents" souligne Béatrice Malville. 

La coordinatrice de la FCPE dans l'académie de Toulouse salue les tests généralisés dans les établissements scolaires. Un dispositif qui devrait encore être étendu.

Si les élèves du primaire retournent en classe lundi prochain, ça ne sera pas tout de suite le cas pour les collégiens et lycéens qui vont faire cours à distance au moins une semaine de plus.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess