Éducation

Les petits Français sont de plus en plus mauvais en orthographe

Par France Bleu, France Bleu mercredi 9 novembre 2016 à 12:19

Presque un élève sur cinq (19,8%) a fait 25 fautes ou plus en 2015, alors qu'ils n'étaient que 11,3% en 2007 et de 5,4% en 1987
Presque un élève sur cinq (19,8%) a fait 25 fautes ou plus en 2015, alors qu'ils n'étaient que 11,3% en 2007 et de 5,4% en 1987 © Maxppp -

Le niveau en orthographe des élèves de primaire, loin de s’améliorer, se dégrade d’année en année, tous milieux sociaux d’origine confondus, selon une étude publiée ce mercredi par le ministère de l’Education nationale.

Que le niveau d’orthographe de nos chères petites blondes ne soit pas remarquable n’est pas une nouvelle. Ce qui interpelle, à lire l’étude publiée ce mercredi par le ministère de l’Education nationale, c’est qu’il s’est fortement dégradé ces dernières années.

17,8 erreurs en 2015 contre 14,3 en 2007

On savait déjà que les élèves de CM2, confrontés en 2007 à la même dictée que leurs camarades en 1987, avaient moins bien réussi. Quelques années plus tard, non seulement les résultats ne s'améliorent pas, mais ils empirent : l'année dernière, ces écoliers ont ainsi fait en moyenne 17,8 erreurs, contre 14,3 en 2007 et 10,6 en 1987, indique l'étude de la Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance. Presque un élève sur cinq (19,8%) a fait 25 fautes ou plus en 2015, alors qu'ils n'étaient que 11,3% en 2007 et de 5,4% en 1987.

Tous les milieux sociaux d’origine sont concernés

L’étude précise que les différences de niveau restent très marquées par l'origine sociale des élèves, le nombre d'erreurs moyen étant plus faible chez les élèves issus d'un milieu social plus favorisé. Rien de nouveau sous le soleil ? A voir : l'orthographe des élèves de tous les milieux sociaux se détériore. Ainsi, les enfants de cadres et professions intellectuelles supérieures font en moyenne deux fois plus d'erreurs en 2015 (13,2) qu'en 2007 (6,6), quand les enfants d'ouvriers font eux en moyenne 19,2 erreurs en 2015 contre 17,4 en 2007.