Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Les points chauds de la rentrée scolaire 2018 dans l'Indre

mardi 4 septembre 2018 à 18:48 Par Jonathan Landais, France Bleu Berry

Trois classes supplémentaires viennent d'ouvrir dans les écoles de l'Indre, mais selon le syndicat Unsa Education il subsiste plusieurs difficultés, comme des classes surchargées dans les collèges.

Bérengère Delhomme, la secrétaire départementale du syndicat UNSA Education dans l'Indre
Bérengère Delhomme, la secrétaire départementale du syndicat UNSA Education dans l'Indre © Radio France - Jonathan Landais

Châteauroux, France

Les années passent et le constat reste le même : l'Indre perd encore des élèves en cette rentrée 2018. Selon les chiffres officiels communiqués par les services de l'Education Nationale, le département devrait accueillir cette année un total de 33.216 élèves (-1.7% par rapport à 2017), tout types d'établissements confondus (premier et second degré public et privé), soit 565 élèves en moins.

Premier degré : trois classes supplémentaires

L'Inspection Académique de l'Indre confirme l'ouverture de trois classes supplémentaires : une classe à l'école maternelle Buffon à Châteauroux (Rep +), une classe à l'école maternelle Les Primevères de Chabris et une classe à l'école primaire de Saint-Genou, à la suite de l'arrivée de nouvelles familles sur la commune. Deux postes sont maintenus sur le RPI Montgivray-Lacs-Briantes dans le cadre du "protocole ruralité". Deux fermetures de classes - annoncées en juin - sont par ailleurs confirmées à l'école maternelle Flaubert de La Châtre et à l'école Jules Ferry du Blanc.

Second degré : mouvement de grève au collège Colbert

Au collège Colbert de Châteauroux, la rentrée a été marquée par une grève de certains professeurs. Ils réclament la création d'une quatrième classe de 6ème en raison d'effectifs trop importants. Il y a actuellement 28 élèves par classe, dans les trois classes de 6ème déjà existantes. Une vingtaine d'enseignants a d'ailleurs manifesté mardi après-midi devant les locaux de l'Inspection Académique de l'Indre, à Châteauroux.

"On veut des élèves heureux comme des poissons dans l'eau"

"Les élèves sont rentrés à 28 élèves par classe, ce qui est le nombre maximum, sachant qu'on a une classe d'Ulis, des élèves en difficultés, qu'on est censés intégrer dans les autres classes, notamment en sixième (...) on voudrait plutôt des élèves heureux comme des poissons dans l'eau que serrés comme des sardines", commente Jacques Henri Jousson, professeur d'éducation physique et sportive au collège Colbert.

Selon le syndicat UNSA Education, des situations de tensions subsistent également au collège Lafayette de Châteauroux et dans les collèges d'Argenton-sur-Creuse, du Blanc ou encore de La Châtre, en raison de classes "très chargées". Cinquante nouveaux professeurs font cette année leur rentrée dans le département (24 dans le premier degré, 26 dans le second degré). Selon l'Inspection Académique, il existe des difficultés de recrutement de professeurs pour les matières suivantes : Lettres modernes, anglais, mathématiques.