Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Les professeurs de Moselle ont fait leur rentrée scolaire

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

A quelques jours du retour aux affaires des écoliers mosellans, les professeurs du département ont retrouvé leurs établissements scolaires. Une manière pour eux de préparer la rentrée scolaire de ce lundi.

En Moselle, il y a 12 411 enseignants de la maternelle au baccalauréat.
En Moselle, il y a 12 411 enseignants de la maternelle au baccalauréat. © Maxppp - PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Moselle, France

Il ne manque plus que les élèves ! En France et en Moselle, les enseignants et professeurs ont fait leur grande rentrée ce vendredi. Une manière pour eux de peaufiner les derniers détails et d'évoquer les dossiers brûlants de cette année scolaire 2019-2020. Avec en tête des préoccupations : la réforme des lycées. "Une année où on ne va pas savoir où on marche, c'est le grand problème de ces réformes qui arrivent vite", confie Etienne Garcin, professeur au lycée Georges de la Tour de Metz.

Le casse-tête des emplois du temps ?

Et ce qui inquiète une partie du corps enseignant de lycée, c'est les difficultés à coordonner tous les plannings. Les lycéens choisissent en effet des enseignements de spécialité. Il y a donc le tronc commun, puis des cours suivis par des élèves de classes différentes, ce qui nécessite de mieux penser les emplois du temps selon Pierrick Calange, professeur d'histoire-géographie à Metz. "On peut très bien avoir dans une classe, un groupe spécialisé en histoire qu'il faut combiner avec un groupe qui fait une autre spécialité, sachant que chacun peut prendre 3 matières."

Place au civisme

En Moselle comme dans toute la France, l'académie souhaite mettre l'accent sur l'écologie et le développement durable. Concrètement, un éco-délégué sera élu dans chaque classe de collège et lycée. Son rôle sera de rappeler à ses camarades les bons gestes du quotidien pour sauver la planète.

Le rectorat veut également favoriser l'accès aux élèves en situation de handicap aux établissements scolaires. Actuellement, il y en a 6 229 en Moselle, dont quasiment la moitié dans des classes ordinaires. Enfin, les services de l'académie souhaitent réduire les inégalités sociales entre les milieux ruraux et urbains. Cela passe par la scolarisation obligatoire dès 3 ans. Dans les faits, 97% des enfants de cet âge allaient déjà à l'école, mais l'accent est mis sur les 3% restants, souvent issus d'un milieu défavorisé, pour les scolariser également comme les autres.

Des chiffres en Moselle pour la rentrée 2019

  • 179 033 élèves dans le primaire et le secondaire (45% des effectifs de l'académie Nancy-Metz) dont dans le public : 90 897 dans le 1er degré, 41 337 dans les collèges/SEGPA, 8 476 dans les lycées professionnels et 20 496 dans les lycées généraux et technologiques. Et dans le privé : 4 426 (1er degré), 7 314 (collèges/SEGPA), 2 378 (lycées professionnels), 3 709 (lycées généraux et technologiques).
  • Il y a 979 élèves de moins dans le primaire par rapport à l'an dernier pour 14 créations de poste.
  • 5 900 enseignants dans le 1er degré et 6 511 dans le 2nd degré.
  • 1 163 établissements dont dans le public : 960 écoles (+10 spécialisées), 90 collèges, 26 lycées généraux et technologiques et 26 lycées professionnels. Et dans le privé : 16 écoles, 13 collèges, 11 lycées généraux et technologiques et 11 lycées professionnels.
  • 6 229 élèves reconnus en situation de handicap. 57% dans le primaire et 43% dans le secondaire. Pratiquement la moitié scolarisée dans des classes ordinaires.
  • Les effectifs d'au moins 3 classes vont être comptabilisés ce lundi : à l'école Clémenceau d'Amnéville, à l'école d'Angevillers et à l'école des "crayons magiques" à Kœnigsmacker. Il pourrait y avoir ajout d'une classe en fonction du nombre d'élèves. Mais la carte scolaire ne sera pas modifiée.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu