Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Les professeurs de philosophie de l'Académie d'Amiens refusent toujours de rendre leurs copies

-
Par , France Bleu Picardie

Les professeurs de philosophie de l'Académie d'Amiens ont reconduit pour ce jeudi leur mouvement de grève et par conséquent la rétention des copies du baccalauréat. D'après les syndicats entre 4 500 et 4 800 copies sont concernées.

En Assemblée générale, les professeurs de philosophie de l'Académie d'Amiens reconduisent la rétention des copies du baccalauréat pour ce jeudi
En Assemblée générale, les professeurs de philosophie de l'Académie d'Amiens reconduisent la rétention des copies du baccalauréat pour ce jeudi © Radio France - Bénédicte Robin

Amiens, France

Les professeurs de philosophie sont en quelque sorte les fers de lance du mouvement de rétention des copies du baccalauréat dans l'Académie d'Amiens. 

Ce mercredi matin, à l'appel des syndicats Sud éducation, CGT et SNES notamment, ils se sont rassemblés à une vingtaine devant le Rectorat d'Amiens (Somme) afin de signifier leur volonté de ne pas rendre les copies du bac. "Elles sont dans ma voiture. Je peux les rendre dès maintenant si le ministre de l'éducation nous écoute" explique un professeur de philosophie venu de l'Oise.

La balle est dans le camp du ministère

Les enseignants sont mobilisés depuis plusieurs semaines contre les réformes de l'éducation nationale prévues par le gouvernement : école de la confiance, réforme du lycée, réforme du baccalauréat. Ils dénoncent notamment la transformation du bac en examen "local", "à la carte" contre le diplôme national qu'il est aujourd'hui.

"Le ministre n'a fait que minimiser notre mouvement depuis le début. Il n'y a pas de dialogue" regrette Carole Prompsy, professeure de philosophie au lycée Robert de Luzarches à Amiens et représentant CGT éducation. "Nous sommes malheureux pour nos élèves que cela ait des conséquences pour eux mais la balle est dans le camp du ministre", insiste l'enseignante. 

Une vingtaine de professeurs mobilisés ce mercredi matin devant le Rectorat à Amiens (Somme) - Radio France
Une vingtaine de professeurs mobilisés ce mercredi matin devant le Rectorat à Amiens (Somme) © Radio France - Bénédicte Robin

Un nouveau rassemblement prévu ce jeudi à Amiens

A l'heure du décompte en milieu de journée ce mercredi, les syndicats ont noté que plus d'un quart des correcteurs de philosophie n'avaient pas rendu leur copie et rentré leurs notes dans l'Académie. Ils estiment donc qu'entre 4 500 et 4 800 candidats n'ont pas encore de note de philosophie.

Ils pourraient n'en avoir pas plus ce jeudi puisque les enseignants ont voté, à une vingtaine, la reconduite de la grève pour 24 heures. Ils se réuniront à nouveau ce jeudi matin devant le rectorat puis en Assemblée Générale pour décider de la suite à donner à leur mouvement. 

De son côté, le Rectorat d'Amiens n'a pas souhaité s'exprimer sur ce sujet malgré nos sollicitations.