Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Les professeurs de philosophie de l'académie d'Orléans-Tours retiennent les notes du baccalauréat

mardi 3 juillet 2018 à 18:52 Par Margaux Dussaud, France Bleu Berry et France Bleu Orléans

Les correcteurs des épreuves de philosophie du baccalauréat devaient rendre les notes mardi 3 juillet à 10 heures. Pourtant dans l'académie d'Orléans-Tours, ils ont décidé de retenir les notes pendant au moins 24 heures, en signe de protestation contre la réforme du baccalauréat.

Les élèves auront leur note du baccalauréat vendredi 6 juillet 2018
Les élèves auront leur note du baccalauréat vendredi 6 juillet 2018 © Maxppp - Thierry Gachon

Orléans, France

La réforme du baccalauréat est source de malaise chez les professeurs. Mardi 3 juillet, ce sont les professeurs de philosophie qui sont montés au créneau pour dénoncer plusieurs points de la réforme des lycées, qui doit entrer en vigueur à la rentrée 2019. Ceux de l'académie d'Orléans-Tours se sont rassemblés devant le rectorat à Orléans, à l'heure où ils auraient dû rendre les notes de l'épreuve. Ils ont annoncé qu'ils retiendraient les notes jusqu'au mercredi soir au plus tard.

Trois points principaux inquiètent les enseignants. L'organisation du calendrier des nouvelles épreuves, un coefficient réduit pour la philosophie et son intégration dans un tronc commun, avec un programme qui occuperait moins de place alors qu'il était jusqu'à présent différent selon les filières.

Une épreuve de philosophie marginalisée par la réforme

Un changement du calendrier des examens est prévu par la réforme, en lien avec l'intégration du contrôle continu dans le résultat final. L'épreuve du baccalauréat de philosophie sera une des dernières, à passer en juin. C'est ce qu'explique Yvon Chery, professeur au lycée de Romorantin : "L'évaluation de la philosophie sera repoussée en bout de course, quand presque tout sera joué. Les élèves auront déjà acquis 82% de leurs coefficients au moment de l'épreuve finale de philosophie. Ils devront tout de même continuer de venir en cours juste pour cette épreuve." Le coefficient de l'épreuve sera par ailleurs diminué. Il ne représentera plus que 8% de la note finale alors qu'il comptait pour 9% en série scientifique, 10% et série économique et sociale et 16% en série littéraire.

Les classes regrouperaient des élèves très différents les uns des autres - Alain Champseix, président régional de l'association des professeurs de philosophie

Autre point de désaccord principal : la place de la philosophie dans le programme de terminale, intégrée au tronc commun à raison de quatre heures par semaine. Il n'y aura donc plus de différence en fonction des spécialités comme l'explique Alain Champseix, président régional de l'association des professeurs de philosophie de l'académie : "Les classes n'étant plus définies par série, elles regrouperaient des élèves très différents les uns des autres. Cela nous parait ingérable, non seulement du point de vue du nombre mais aussi du point de vue de la cohésion des classes. Ce que nous pouvons craindre c'est que les élèves ne puissent pas en tirer le profit : la philosophie leur permet de s'exprimer aussi bien à l'oral qu'à l'écrit, de traiter de questions générales. On a peur que leur travail ne soit pas reconnu."

Après le rassemblement devant le rectorat, les professeurs devaient décider de la date à laquelle ils rendraient les notes. Elles le seront dans la soirée du mercredi 4 juillet au plus tard. Ce retard ne devrait pas gêner la publications des résultats du baccalauréat le vendredi 6 juillet.