Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Les réseaux sociaux en questionnement dans les collèges de la Loire jeudi

mercredi 3 octobre 2018 à 18:04 Par Mickaël Chailloux, France Bleu Saint-Étienne Loire

La première journée du droit dans les collèges se déroule ce jeudi. Dans l'académie de Lyon, 25 établissements sont concernés, dont 4 dans la Loire. Les réseaux sociaux seront la cible des questionnements des collégiens.

Les réseaux sociaux sont "un instrument" à manipuler avec précaution selon l'avocat Maïtre Louis Cornillon
Les réseaux sociaux sont "un instrument" à manipuler avec précaution selon l'avocat Maïtre Louis Cornillon © Radio France - Laurent Watrin

Saint-Étienne, France

A la question "Connaissez vous ce que vous avez le droit de faire ou pas sur les réseaux sociaux ?", les collégiens répondent instinctivement qu'il ne faut ni insulter ni harceler leurs camarades de classe. Une mécanique du consentement qui est bien résumée par cette jeune collégienne. "Si je prend une photo avec mon amie, alors je lui demande avant si je peux la poster" Son amie qui d'ailleurs n'est pas toujours d'accord pour que les photos soient publiées. "Tout à l'heure, on a pris une photo. Je n'ai pas voulu. Elle ne l'a pas diffusée" raconte-t-elle. 

Cette photo qu'a prise cette collégienne est diffusée sur le réseau social Snapchat. Ce système qui permet d'échanger des vidéos courtes s'effaçant automatiquement, est le plus prisé, détrônant quasiment Facebook chez les jeunes. Selon Médiamétrie, les 15-24 ans passent environ 18 minutes par jour sur ce réseau social. 

Les cas de cyber-harcèlement sont en hausse dans le milieu scolaire pourtant. Selon les derniers chiffres, ils seraient en hausse de 6%, dont 22% de collégiens. C'est ce qui a donc présidé au choix du thème de cette première journée du droit dans les collèges organisée par le Conseil National des barreaux et le ministère de l'Education nationale . Un avocat interviendra dans une classe de 5ème avec un(e) enseignant(e) pour un échange d'au moins deux heures sur ce thème.

Introduire la notion de responsabilité 

Pour Maître Louis Cornillon, avocat à Saint-Etienne et participant à cette journée, ces échanges doivent permettre de préciser aux élèves que "la loi les protège." C'est la loi qui va punir les auteurs d'injure, de diffamation ou de violation de la vie privée (article 9 du Code Civil). 

"La liberté, c'est on fait ce que l'on veut à condition qu'on ne porte pas atteinte à autrui" - Maître Louis Cornillon

Maître Louis Cornillon

Louis Cornillon va mettre l'accent sur la responsabilité que les collégiens doivent avoir lors de leur utilisation des réseaux sociaux. _"Vous avez des instruments qui sont irréversibles_. Vous allez mettre des photos de vous un peu éméché sur les réseaux sociaux. Si un jour, vous voulez être procureur général, chef de la police ou tout autre poste à des responsabilités, ça peut être déstabilisant que quelqu'un ressorte ces photos de vous dans des positions pas très honorantes" insiste l'avocat.

Dans l'académie de Lyon, 25 établissements sont concernés. Dans la Loire, 4 collèges feront l'objet de cette première journée du droit : le collège les Champs à Saint-Etienne, le collège Jules Vallès à la Ricamarie, le collège Jean Papon à La Pacaudière et le collège Jean de la Fontaine à Roanne

Les élèves du collège Fauriel et ce qu'ils savent de leurs droits et devoirs sur les réseaux sociaux.