Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

« Les sans domicile ne doivent plus mourir dans l’anonymat » : Thierry Novelli

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard
Belfort, France

Le froid est arrivé dans le Nord Franche-Comté. Une période difficile pour les personnes qui sont dans la rue. Notre invité de ce jeudi est Thierry Novelli, le directeur de la fondation Armée du Salut

Thierry Novelli
Thierry Novelli - Sébastien Germain

Thierry Novelli s’occupe de la fondation Armée du Salut et gère également un nouveau collectif à Belfort : "les morts de la rue". Entre 2013 et 2015 il y a eu 10 morts dans la rue dans le Territoire de Belfort.

« En 2015 on ne peut plus mourir dans l’anonymat »

Le but de cette association est que les personnes qui meurent dans la rue ne soient plus des anonymes. Thierry Novelli nous parle de son objectif avec cette association : « On constate tous les ans plusieurs morts à Belfort qui restent dans l’anonymat. Entre 5 et 10 personnes restent sans identité, c’est insupportable. Il y a encore 15 jours une personne a été retrouvée morte chez elle seule. »

« De moins en moins de moyens pour aider les sans-abris »

Dans les années 90 Thierry Novelli a lancé un collectif pour soigner les gens de la rue. Un collectif aujourd’hui en liquidation judiciaire. Le responsable de l’Armée du Salut à Belfort nous explique pourquoi c’est très compliqué en ce moment d'aider les sans-abris : « Il y a des moins en moins de moyens que ce soit l’état ou les collectivités locales, tout le monde est endetté et forcément ça a aussi des conséquences pour nous ».

« De moins en moins de places »

Aujourd’hui le quotidien des sans-abris est très compliqué avec le froid qui est arrivé très brutalement dans le Nord Franche-Comté. Thierry Novelli est d’ailleurs obligé de refuser tous les soirs d’aider des sdf : « Tous les soirs on refuse entre 5 et 10 personnes. Pour les personnes qu’on refuse elles vont alors dans les bois, parfois elles arrivent à trouver un coin un peu chaud. Pour les migrants régulièrement les passeurs nous les déposent et on essaie de les aider. »

Un accueil 24h/24 à partir du printemps

La fondation Armée du salut accueille désormais les sans domicile fixe 24h/24 toute l'année. Ça change beaucoup de choses pour Thierry Novelli : « Le fait d’ouvrir 24h/24 ça permet aux personnes de se poser, de pouvoir réfléchir et peut-être d’arriver à trouver un logement parce que c’est ça l’objectif ».

« Vous pouvez nous aider »

Thierry Novelli a lancé un appel sur nos ondes : « Vous pouvez nous aider en donnant de l’argent mais aussi en regardant ces personnes qui vivent dans la rue »

L'invité Thierry Novelli

Choix de la station

À venir dansDanssecondess