Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Les serveurs sont prêts" en cas ce cours à distance, assure le secrétaire du SNPDEN en Sarthe

-
Par , France Bleu Maine

Le Syndicat National des Personnels de Direction de l'Education Nationale de la Sarthe assure que les serveurs et autres outils numériques sont prêts en cas de cours à la maison pour les élèves isolés. Le syndicat regrette néanmoins le manque de communication du gouvernement.

La rentrée se fait plus facilement selon le SNPDEN 72.
La rentrée se fait plus facilement selon le SNPDEN 72. © Maxppp - PHOTOPQR/NICE MATIN/MAXPPP

Deux semaines après la rentrée, de nombreux parents d'élèves sarthois sont encore inquiets au sujet de la gestion de la rentrée scolaire et notamment des cours à distance pour les élèves isolés à cause du coronavirus. 

Des serveurs au point ? 

Une inquiétude légitime pour Tony Maignan, le secrétaire du SNPDEN (Syndicat National des Personnels de Direction de l'Education Nationale de la Sarthe) en Sarthe. 

"Le confinement a en effet mis à rude épreuve les serveurs de cours en ligne de l'Education nationale avec trop de connexions pour leur capacité, mais les espaces numériques de travail fonctionnent et sont au point aujourd'hui", assure Tony Maignan 

"Il y a eu des investissements faits par le rectorat, on a la certitude que cela tiendra la charge", poursuit le secrétaire du SNPDEN 72. 

Pour lui, la rentrée de septembre se passe mieux que celle de juin, même si la lenteur de communication du gouvernement agace parfois. 

"On ne peut pas travailler correctement sur un protocole sanitaire reçu quelques jours avant la rentrée, ce n'est pas possible", dénonce Tony Maignan. 

Confiance mutuelle

Pour soulager les médecins, le gouvernement permet désormais aux enfants de revenir en cours sans certificat médical attestant qu'il n'est pas malade du coronavirus. 

"J'ai confiance aux parents, ils ne vont pas envoyer leurs enfants contaminer d'autres enfants qu'ils fréquentent au quotidien", détaille Tony Maignan. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess