Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Les universités de Saint-Étienne et Ottawa ensemble pour la recherche sur le vieillissement

mercredi 4 juillet 2018 à 3:56 Par Noémie Philippot, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu

À Saint-Étienne, l'Université Jean Monnet vient de signer ce mardi un accord avec l'Université d'Ottawa, au Canada. Le but : renforcer les échanges d'étudiants et de professeurs pour mener des projets de recherche ensemble sur le thème du vieillissement.

En un an, les deux universités ont préparé l'accord qu'elles ont signé ce mardi 3 juillet. Un accord qui va faciliter les échanges pour les étudiants et les professeurs, entre Saint-Etienne et Ottawa.
En un an, les deux universités ont préparé l'accord qu'elles ont signé ce mardi 3 juillet. Un accord qui va faciliter les échanges pour les étudiants et les professeurs, entre Saint-Etienne et Ottawa. © Radio France - Noémie Philippot

Saint-Étienne, France

Un peu d'accent québécois à Saint-Étienne, et un peu de gaga à Ottawa, grâce à un protocole d'entente signé ce mardi 3 juillet entre l'Université Jean Monnet et l'Université d'Ottawa. 

Ce protocole d'entente encadre la mise en place d'une coopération scientifique, avec le but de faciliter les échanges entre étudiants français et canadiens, ainsi que les chercheurs et les professeurs des deux universités. Ces échanges s'inscriront dans des projets de recherche communs, pour l'instant dans le domaine de la santé, sur la question du vieillissement et surtout du bien vieillir. 

Encourager la recherche sur le vieillissement en France

Pour Michèle Cottier, la président de l'Université de Saint-Étienne, c'est la meilleure façon de développer la recherche sur le vieillissement en France : _" Nous avons des modèles de société qui sont très proches, mais malgré tout des spécificités liées au pays. Je crois pouvoir dire que l_e Canada est très très avancé sur la prise en charge du vieillissement et sur les questions de prévention, alors qu'en France, ce sont des questions que l'on commence à peine d'aborder, avec des financements de la recherche qui sont encore assez faibles". Avec cette entente, qui prouve la volonté de collaborer pour avancer dans des projets de recherche, il sera plus simple d'obtenir des financements. 

Côté canadien, Jacques Frémont, le recteur et vice-chancelier de l'Université d'Ottawa est très enthousiaste : "Ce qui est important pour nous, c'est la qualité intellectuelle des lieux, la qualité des gens, explique-t-il. Les scientifiques à travers le monde, quand ils travaillent dans un domaine, ils peuvent reconnaître quand il y a de la qualité, de la complicité potentielle. Je n'ai aucun doute : il va y avoir beaucoup de mobilités." 

L'entente est si bonne entre les deux universités qu'il y a fallu à peine plus d'un an pour finaliser l'accord (un délai plutôt cours dans le domaine universitaire), par exemple du point de vue administratif pour faciliter les échanges. Un accord qui devrait être élargi à la recherche en ingénierie dans les mois qui viennent.