Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Français, allemand, arts plastiques... les collèges et les lycées face à une pénurie de professeurs à la rentrée

jeudi 5 juillet 2018 à 16:53 Par Léo Sanmarty, France Bleu

Le secondaire va manquer de professeurs pour certaines matières à la rentrée prochaine, comme le montrent les résultats des concours de l'enseignement publiés ce jeudi. L'Éducation nationale devrait avoir recours à des contractuels pour remplacer les professeurs.

Les collèges et lycées face à une pénurie de professeurs à la rentrée
Les collèges et lycées face à une pénurie de professeurs à la rentrée © Maxppp - JEAN MICHEL MART

100 postes non-pourvus en français, 125 pour l'allemand, 16 en arts plastiques à la rentrée : le secondaire connaît une pénurie de professeurs. Les résultats des concours de recrutement d'enseignants, qui viennent d'être publiés ce jeudi, montrent que tous les postes offerts au Capes n'ont pas été pourvus. Face à cette situation, l'Éducation nationale devrait avoir recours à des contractuels pour remplacer les professeurs.

En revanche, contrairement aux années précédentes, tous les postes ont été pourvus en anglais, mathématiques, espagnol, SVT et physique-chimie. Par ailleurs, toutes les académies ont fait le plein pour les écoles maternelles et élémentaires, sauf celles de Créteil et Versailles, qui cumulent un déficit de 700 postes. Elles en proposent 650 dans un concours supplémentaire, dont les résultats seront connus dans les prochains jours.

Professeur, un métier qui ne fait plus rêver 

Selon Frédérique Rolet, la secrétaire générale et porte-parole du SNES-FSU, ce bilan est dû à "un problème de condition de formation" pour les professeurs.

Le métier d'enseignant ne fait plus vraiment rêver et pour Frédérique Rolet, plusieurs facteurs qui entrent en jeu peuvent l'expliquer. "Il y a effectivement le salaire, notamment les débuts de carrière. Vous devez souvent déménager, vous loger, notamment en région parisienne. On n'y arrive pas avec ce type de rémunération." a t-elle expliqué a franceinfo. 

En ce qui concerne les conditions de travail " on est dans le second degré avec des classes souvent très chargées, avec des difficultés importantes de certains élèves et pas forcément les moyens d'y remédier. Et puis quelque fois un discours, y compris de notre institution, qui est quelque fois trop négatif sur l'éducation nationale." a t-elle ajouté.