Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Limoges : les étudiants votent le blocage illimité de la faculté des lettres, les partiels sont reportés

lundi 7 mai 2018 à 14:06 Par Justine Dincher, France Bleu Creuse et France Bleu Limousin

Réunis en assemblée générale ce lundi matin, les étudiants de la faculté des lettres de Limoges ont voté pour "un blocage illimité" du bâtiment. Ils demandent à ce que les partiels prévus dans une semaine soient délocalisés. Le président de l'université annonce qu'ils sont de nouveau repoussés.

Environ 200 étudiants se sont réunis devant la faculté des lettres de Limoges.
Environ 200 étudiants se sont réunis devant la faculté des lettres de Limoges. © Radio France - Justine Dincher

Limoges, France

Ils étaient 700 il y a deux semaines et 200 ce lundi matin, réunis en assemblée générale devant l'amphithéâtre de la faculté des lettres de Limoges (Haute-Vienne). Les étudiants empêchent les cours et occupent le bâtiment depuis plus d'un mois. Alors que les examens et les vacances scolaires approchent, ils ont décidé de poursuivre ce mouvement en bloquant "pour une durée illimitée", jusqu'au retrait de la plateforme ParcourSup et de la loi relative à l'orientation et à la réussite des étudiants (loi ORE) à laquelle ils s'opposent. Certains élèves mobilisés ont manifesté ce lundi après-midi, devant le bureau du président de l'université de Limoges.

Des examens à la fac de droit ?

Les partiels, prévus à partir du vendredi 11 mai et finalement décalés une première fois par la présidence de l'université à partir du lundi 14 mai, seront maintenus. Les élèves ont voté pour ce maintien des examens, et le président de l'université avait indiqué qu'ils seraient organisés coûte que coûte. Reste désormais à savoir dans quelles conditions ils seront mis en place. Lors de l'assemblée générale, les élèves ont voté pour une délocalisation des épreuves à la faculté de droit pour maintenir le blocage du bâtiment des lettres.

Nouveau report des partiels

En fin de journée, le président de l'université a finalement annoncé un nouveau report des examens, afin de pouvoir organiser la délocalisation des partiels. "Nous n'aurons pas la possibilité de tenir les examens le 14, comme cela été prévu", explique Alain Célérier, "il faut que les étudiants se tiennent prêtes, ils vont passer ces examens, mais je suis pour l'instant dans l'incapacité de leur dire ni où, ni quand". Ce report pourrait être d'un jour ou de quelques jours. Du côté des étudiants, ils n'ont pas fixé de date pour une nouvelle assemblée générale.

Les rangs étaient plus clairsemés qu'il y a deux semaines. - Radio France
Les rangs étaient plus clairsemés qu'il y a deux semaines. © Radio France - Justine Dincher