Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Limoges : plus d'une centaine de parents et enfants manifestent pour défendre l'école à la maison

-
Par , France Bleu Limousin

Devant la mairie de Limoges, plus d'une centaine de parents et enfants se sont rassemblés ce samedi pour défendre l'Instruction en famille (IEF). Ces parents d'élèves sont inquiets par le projet de loi du gouvernement sur le séparatisme qui prévoit de limiter le droit de faire l'école à la maison.

Une centaine de parents et d'enfants se sont réunis devant le parvis de la mairie de Limoges pour défendre l'enseignement à la maison.
Une centaine de parents et d'enfants se sont réunis devant le parvis de la mairie de Limoges pour défendre l'enseignement à la maison. © Radio France - Thomas Vinclair

Durant le mois de décembre, le projet de loi du gouvernement contre les séparatismes est présenté à l'Assemblée nationale. Dans ce projet, un volet "éducation" prévoit de lutter contre les écoles associatives clandestines et de mettre fin à la scolarisation à domicile pour tous les enfants dès 3 ans, sauf « pour des motifs très limités tenant à la situation de l’enfant ou à celle de sa famille ».

Des chansons, des slogans comme "pas touche à mes libertés" et une grande oeuvre artistique. Les familles ont voulu marquer les esprits pour défendre l'école à la maison.
Des chansons, des slogans comme "pas touche à mes libertés" et une grande oeuvre artistique. Les familles ont voulu marquer les esprits pour défendre l'école à la maison. © Radio France - Thomas Vinclair

"L'instruction en famille fait partie de notre quotidien"

Ce dernier point a fait bondir de nombreux parents du Limousin. En France, 50 000 enfants de plus de 3 ans, soit 0,4% des effectifs d’élèves, suivent la classe à la maison. Venues de tout le Limousin, les familles prônant l'instruction à domicile se sont donc réunies ce samedi à Limoges. 

Dès la rentrée 2021, l'enseignement à la maison devrait être interdit sauf pour des raisons de santé
Dès la rentrée 2021, l'enseignement à la maison devrait être interdit sauf pour des raisons de santé © Radio France - Thomas Vinclair

Ségolène Hartz est psychologue et maman de trois enfants. Elle s'insurge contre ce projet de loi. "Il faut que le gouvernement comprenne que l'instruction en famille fait partie de notre quotidien. C'est une choix de vie." Elle ne n'accepte pas que le gouvernement veuille s'attaquer à ce type d'enseignement.

Nous sommes déjà contrôlés tous les ans par des inspecteurs d'académie et tous les deux ans par les mairies"

La lutte contre les séparatismes est un faux problème pour cette mère de famille. "Le gouvernement ne fournit aucun chiffre précis sur la radicalisation à la maison. Nous respectons les règles et des lois existent déjà pour surveiller ce type d'enseignement."

En France, 50 000 enfants ont classe à la maison.
En France, 50 000 enfants ont classe à la maison. © Radio France - Thomas Vinclair

Si la loi est votée en décembre, dès la rentrée 2021, l'enseignement à la maison ne sera plus autorisé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess