Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Limoges : un protocole sanitaire renforcé à la cantine scolaire du collège Donzelot

-
Par , France Bleu Limousin

C'est dans un des plus grands collèges de la Haute-Vienne, le collège Donzelot que se sont rendus ce mardi la rectrice d'académie et le président du Conseil départemental pour soutenir les équipes contraintes de renforcer le protocole sanitaire. C'est notamment plus strict à la cantine scolaire.

Au collège Donzelot de Limoges les élèves sont accueillis par classe au self de l'établissement
Au collège Donzelot de Limoges les élèves sont accueillis par classe au self de l'établissement © Radio France - Françoise Ravanne

"Il a fallu réorganiser les équipes pour éviter une contamination au sein de l'établissement" explique la principale du collège Donzelot et c'est surtout le cas au self où déjeunent en moyenne 600 élèves le midi. L'établissement a commencé par fermer l'espace de convivialité qu'était le "salade-bar". Désormais les élèves arrivent au self avec un masque, se désinfectent automatiquement les mains et suivent un marquage au sol mais surtout ils sont accueillis par classe. "Ils sont placés par les assistants d'éducation par classe, il y a des étiquettes et à chaque départ des élèves, les tables sont désinfectées" précise Marie-Pierre Delbos la principale du collège.

40 personnes recrutées pour épauler les agents 

Le Conseil départemental de la Haute-Vienne a recruté en décembre 40 contractuels pour venir épauler les collèges qui en auraient besoin. Certains sont là justement pour permettre d'appliquer de manière optimale le protocole sanitaire lors de la pause déjeuner comme Evane qui désinfecte les tables après chaque passage. Mais pour Jean-Claude Leblois il s'agit d'assurer une continuité dans le service, "nous avons proposé de renforcer les équipes pour compenser d'éventuelles absences dues au Covid" explique le président du Conseil départemental. Des renforts qui sont les bienvenus au collège Donzelot car la rectrice d'académie le reconnait, "les mesures ne sont pas simples et le travail des agents est décuplé" explique Carole Drucker Godard.

Impossible de placer les élèves en quinconce autour des tables en raison de leur nombre mais chaque classe est placée par les assistants d'éducation
Impossible de placer les élèves en quinconce autour des tables en raison de leur nombre mais chaque classe est placée par les assistants d'éducation © Radio France - Françoise Ravanne

Un mal-être grandissant dans les établissements

"Je ne suis pas venue pour contrôler ce qui se fait mais pour rencontrer les équipes techniques ou éducatives mais aussi rencontrer les élèves" explique encore la rectrice de l'académie qui a pu s'entretenir notamment avec des enseignants du collège qui lui ont fait part de leurs inquiétudes. Car le mal-être est encore plus important depuis la rentrée de janvier. C'est ce que constate aussi Brigitte Collet infirmière scolaire au collège Donzelot. "On ressent une tristesse chez les élèves, j'ai vu des enfants qui me disent ; je me sens seul, je n'ai plus d'envie, des choses qu'on entendait pas avant" explique Brigitte Collet.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess