Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Logements étudiants : "cette année les recherches ont commencé dès le mois de juin" à Dijon

-
Par , France Bleu Bourgogne

La rentrée universitaire semble encore loin, mais avant d'être vraiment en vacances les futurs étudiant.e.s cherchent leurs logements ! Pour certains ce sera en résidence universitaire, pour d'autres en ville mais attention il ne reste déjà plus grand chose sur le marché à Dijon.

Les annonces de studios à louer sont très prisées cette année à Dijon.
Les annonces de studios à louer sont très prisées cette année à Dijon. © Radio France - Stéphanie Perenon

"Cette année les recherches d’appartements étudiants ont commencé très tôt, dès le mois de juin", explique Sandrine Meux, la directrice de l'agence Régie Wilson à Dijon. Les explications, "une peur de ne pas trouver et d'être à nouveau confiné", précise la responsable d'agence, qui assure n'avoir plus grand chose à proposer pour des meublés ou des studios. 

Les petits meublés très prisés à Dijon

"Il faut être prêt tôt et à marcher beaucoup", sourit Nathalie. Cette maman picarde est venue accompagner sa fille  Alizée dans ses recherches d'appartements dijonnais. La jeune fille, en master 2 à la rentrée, cherche un petit meublé, autour de 400 euros charges comprises. "Mais c'est difficile à trouver, pour le moment on n'a rien vu", confie la future étudiante dijonnaise. Mais pour sa mère, pas question de baisser les bras, "on a toujours trouvé en une journée, on y croit!" dit-elle dans un grand rire avant de repartir téléphone en main vers la prochaine visite.

Nathalie la maman et Alizée, uture étudiante dijonnaise, en quête d'un appartement dijonnais pour la rentrée universitaire.
Nathalie la maman et Alizée, uture étudiante dijonnaise, en quête d'un appartement dijonnais pour la rentrée universitaire. © Radio France - Stéphanie Perenon

Baisse des demandes au CROUS

Pour ceux qui sont logés en résidence universitaire, la situation est plus facile cette année. Le CROUS de Bourgogne-Franche-Comté qui dispose de 6.668 logements dont 3.384 sur le seul campus dijonnais, constate une baisse des demandes, "c'est dû à la baisse des demandes des étudiants internationaux, en raison de la crise sanitaire, mais aussi de la hausse des renouvellements automatiques", confirme Léo Magnien, le directeur de la vie étudiante du CROUS. 

La résidence universitaire Rimbaud, sur le campus dijonnais, reste ouverte cet été pour des étudiants qui ont en font la demande.
La résidence universitaire Rimbaud, sur le campus dijonnais, reste ouverte cet été pour des étudiants qui ont en font la demande. © Radio France - Stéphanie Perenon

Léo Magnien, le directeur de la vie étudiante du CROUS en Bourgogne-Franche-Comté, explique pourquoi les demandes de logements sont en baisse

Le CROUS a d'ailleurs reçu six fois plus de demandes d'étudiants pour rester dans leurs logements cet été.  L'université de Bourgogne accueille près de 35.000 étudiants répartis sur ses différents sites, de Dijon en passant par Nevers, Chalon, Mâcon ou encore Le Creusot.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess