Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Loire et Haute-Loire : 6200 masques transparents distribués dans les structures d'accueil de jeunes enfants

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu

Depuis la semaine dernière et d'ici à la rentrée de janvier, 5000 masques vont être distribués dans 229 structures dans la Loire tandis qu'elles seront 75 en Haute-Loire à recevoir au total 1200 masques.

 Les masques transparents facilitent notamment le temps de lecture.
Les masques transparents facilitent notamment le temps de lecture. © Radio France - DV

Du nouveau dans les crèches  de Loire et de Haute-Loire : les masques transparents sont distribués progressivement dans les crèches, les micro-crèches et les Maison d'Assistantes Maternelles. Une distribution en un temps record puisque la CAF, qui finance le dispositif, s'est lancée il y a un mois seulement dans un défi logistique, de la production des masques réalisée par l'Association des Paralysés de France à la réception dans les établissements accueillants de jeunes enfants grâce à l'acheminement à titre gracieux opéré par Chronopost. Pour Laure Gerbe, chargée de conseil et développement à la CAF de la Loire, cela va changer "beaucoup de choses car cela apporte l'expression du visage, cela permet de lire sur les lèvres et donne un sentiment de sécurité".

Reportage au Jardin d'Eveil

La crèche le Jardin d'Eveil, quartier Fauriel à Saint-Étienne, accueille une soixantaine d'enfants chaque jour. Pour la directrice Pascale Dos Santos, cela va changer profondément le travail des éducatrices qui se sont "beaucoup investies pour compenser la perte visuelle du bas du visage. Elles ont beaucoup accentué les effets par le regard, par le volume de la voix, par la gestuelle. On retrouve un bas de visage, un sourire entier mais aussi les autres expressions et cela ne peut être que bénéfique".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess