Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Lycée du Dauphiné à Romans-sur-Isère : un énorme chantier à 45 millions d'euros

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Le lycée du Dauphiné à Romans-sur-Isère (Drôme), qui accueille 1400 élèves, s'est mis en chantier fin 2017, et les travaux devraient être terminés d'ici quatre ans. Coût total de l'opération : 45 millions d'euros, entièrement pris en charge par la région.

Le chantier du lycée du Dauphiné a commencé il y a deux ans et doit se finir d'ici 4 ans.
Le chantier du lycée du Dauphiné a commencé il y a deux ans et doit se finir d'ici 4 ans. © Radio France - Léo Corcos

Romans-sur-Isère, France

Le lycée du Dauphiné à Romans-sur-Isère (Drôme) fait peau neuve. Depuis deux ans, il est plongé dans une restructuration totale. Et ce n'est pas rien de le dire, puisque c'est toute une cité scolaire de 1400 élèves qui est concernée : l'offre de formation est pléthorique, avec 19 sections pour le bac (bacs bac généraux, neuf bacs professionnels, et six bacs technologiques), 7 BTS (Brevet de Technicien Supérieur), deux CAP (Certificat d'Aptitude Professionnel). Parmi ces formations, notamment, les métiers du cuir (chaussures, maroquinerie...), qui fait la réputation de ce mastodonte du scolaire romanais, drômois, et auvergnat.

Le plus gros investissement financier de la région pour la rénovation des lycées drômois

Avec un budget de 45 millions d'euros pour cette refonte, le lycée du Dauphiné est le grand gagnant des 43 lycées drômois concernés par le "Plan Marshall" pour la rénovation des lycées d'Auvergne-Rhône-Alpes, lancé en septembre 2017 par Laurent Wauquiez, président de la région. A titre de comparaison, parmi les autres chantiers de restructuration d'établissements, le lycée Camille-Vernet (Valence) bénéficie de 18,7 millions d'euros, et le lycée François-Jean-Armorin (Crest) sera doté de 15 millions d'euros. Le chantier du lycée du Dauphiné coûtera même plus cher que le futur centre aquatique de Valence, qui coûtera 32 millions d'euros.

Le proviseur (à droite) fait visiter le chantier à Marie-Hélène Thoraval, maire de Romans et conseillère régionale. - Radio France
Le proviseur (à droite) fait visiter le chantier à Marie-Hélène Thoraval, maire de Romans et conseillère régionale. © Radio France - Léo Corcos

"Le montant de l'enveloppe n'est pas du tout exagéré" - Rémi Audier, proviseur du lycée du Dauphiné

Pour ce montant, n'aurait-il pas fallu carrément construire un autre lycée ? "Aller vers de nouveaux terrains, qu'on aurait peut-être pu trouver, et bâtir un lycée neuf à partir de rien, ça n'aurait peut-être pas coûté plus cher", reconnaît Rémi Audier, le proviseur. "Mais le lycée a une implantation dans la ville, bien assise", argue-t-il. Quant au coût, il faut aller chercher du côté des normes de sécurité et de santé, multipliés par l'immensité du parc scolaire que représente le lycée du Dauphiné, pour expliquer le gonflement du budget alloué. 

"Les normes, ça a un coût, et le bâtiment public en respecte encore plus. Il y a la sécurisation, l'amélioration de l'accès au lycée, les salles qui manquaient, les espaces pour les professeurs et l'administration qui manquaient. En plus de cela, il y a la construction d'un nouvel internat, plus grand, d'un grand hall pour la vie scolaire et d'un préau pour les élèves, sans oublier la réfection totale du système de chauffage. _Le montant de l'enveloppe n'est pas exagéré_", continue le proviseur.

Une partie des travaux de construction du nouvel internat. - Radio France
Une partie des travaux de construction du nouvel internat. © Radio France - Léo Corcos

Des arguments repris au niveau politique. La maire de Romans et conseillère régionale d'Auvergne-Rhône-Alpes, Marie-Hélène Thoraval, tient à ce lycée et a défendu ce gros budget, pour que l'établissement demeure une vraie rampe de lancement pour l'économie de la région, et notamment dans le secteur du cuir. "Le président Wauquiez y est très attaché, au regard des formations dispensées, du lien entre ces formations et le développement économique du territoire. Ce lycée a tous les atouts : il est sur des formations, liées à l'expertise des savoir-faire, correspondant à des savoirs économiques présents sur notre territoire. Le choix s'imposait de lui-même."

"C'est un investissement conséquent, mais la région a pris la mesure de la nécessité d'avoir un effet levier : savoir investir le nécessaire pour avoir une avancée sur ce territoire, mais aussi un changement radical qui inscrive ce lycée dans le futur" - Marie-Hélène Thoraval, conseillère régionale d'Auvergne-Rhône-Alpes et maire de Romans-sur-Isère

Le chantier est immense, mais le proviseur l'assure : pas de souci pour circuler au sein de la cité scolaire. "Pas d'impact négatif sur les élèves, pas trop de nuisances sonores dans les salles de classe. Il n'y a pas de pollution atmosphérique due au chantier", assure-t-il. Et annonce un premier terme. "Le bâtiment administratif, la salle des profs, la salle de réception, le CDI, et une partie de l'internat seront terminés avant la fin de l'année scolaire. L'internat sera entièrement terminé en juin et opérationnel à la _rentrée 2020_."

Une partie des bâtiments administratifs en construction. - Radio France
Une partie des bâtiments administratifs en construction. © Radio France - Léo Corcos

La ville de Romans, elle, participera à des travaux d'aménagement autour du lycée : réfection du boulevard Rémy-Roure, les trottoirs, les quais pour les bus, et la sécurisation par caméra le long de l'établissement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu