Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Lycéens sans classe en Vaucluse : l'Éducation nationale propose des passerelles

-
Par , France Bleu Vaucluse, France Bleu

Une dizaines de lycéens de Vaucluse n'ont pas de classe depuis la rentrée. Leurs vœux ont été refusés en raison de leurs médiocres résultats scolaires ou parce que les filières sont saturées. L'Éducation nationale propose à ces élèves - et aux parents récalcitrants - des passerelles alternatives.

Le lycée Dauphin à Cavaillon
Le lycée Dauphin à Cavaillon - Emmanuel Bobineau

Avignon, France

Une dizaine d'adolescents n'ont pas trouvé de place en lycée pour cette rentrée en Vaucluse Presqu'un mois après le début des cours, ces élèves ne sont inscrit nulle part. Ils n'ont obtenu aucun des vœux formulés en fin de troisième avec le logiciel Affelnet. Souvent, ces élèves souhaitaient des formations en service à la personne ou en coiffure, les filières les plus demandées. D'autres formations leur sont proposées par l'Éducation nationale, mais les parents rechignent parfois à y inscrire leurs enfants. 

Filières saturées, mais passerelles en cours de cursus

Pourtant des passerelles existent entre les formations, même lorsqu'il n'y a plus de place en seconde, selon le directeur académique des services de l'Éducation nationale en Vaucluse. Christian Patoz reconnait que "les filière commerce, service à la personne ou coiffure sont très vite saturées", mais il souligne que "par les dispositifs de passerelle, on peut, en cours de cursus, rejoindre la filière souhaitée. On a l'exemple d'un jeune qui voulait être infirmier. Aujourd'hui ce jeune est en formation d'infirmier, mais il est passé par un bac gestion-administration qui lui a permis d'atteindre son objectif final sans entrer au départ dans une filière saturée dès la seconde. Cette solution est proposée en ce moment à une jeune fille en attente de formation".

Choix de la station

France Bleu