Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Manche : la commune de Brix pourrait perdre une classe parce qu'elle est "socialement favorisée"

mardi 12 février 2019 à 6:01 Par Katia Lautrou, France Bleu Cotentin

Une pétition lancée à Brix, commune de 2200 habitants, aux portes de Cherbourg (150 signatures à ce jour). Une classe de l'école est menacée de fermeture et ce qui provoque la colère des élus et des parents d'élèves c'est le critère sur lequel serait basé cette fermeture.

Ecole
Ecole © Maxppp - MICHAEL ESDOURRUBAILH

Brix, France

Une pétition a été lancée à Brix, une commune de 2200 habitants au sud de Cherbourg. Une classe de l'école est menacée de fermeture et ce qui provoque la colère des élus et des parents d'élèves c'est le critère sur lequel serait basé cette fermeture.

C'est un critère qui est apparu dernièrement dans le mode de calcul des effectifs des écoles. On ne tient plus seulement compte du nombre d'élèves mais aussi des différences de situation économique, sociale et géographique entre les communes. 

Ce critère est déterminé en fonction du revenu fiscal de référence calculé par l'Insee. Et selon ce critère, Brix est donc considéré comme une commune socialement favorisée. Elle pourrait donc se voir privée d'une classe à la rentrée prochaine au profit d'une école située dans un village moins bien loti. 

Une injustice pour le maire de la commune

Averti il y a 15 jours de cette éventualité, le maire de Brix Pascal Lebruman ne décolère pas : "c'est quand même injuste quand on sait les efforts qu'on a fait sur la commune pour la développer. Les effectifs de l'école sont stables et devraient même augmenter. Sans vouloir dramatiser les choses ça va impliquer des classes de CM1 et CM2 à 30 élèves. c'est trop".  

La commune de Brix serait donc, selon ses nouveaux critères, socialement favorisée. Impensable pour le maire Pascal Lebruman : "c'est étonnant parce que la commune de Brix est une commune essentiellement rurale d'une part et ouvrière. Il y a aussi ici de la misère, des difficultés de fin de mois, on n'est pas des nantis".

On devrait connaître la décision finale avant la fin du mois à l'issue de la réunion du conseil départemental de l'Education nationale.

La pétition peut encore être signée jusqu'à ce mardi soir dans les commerces et à la mairie de la commune. Elle sera adressée à l'inspection académique en vu d'obtenir un RV.

La commune de Brix menacée de perdre une classe à la prochaine rentrée - Radio France
La commune de Brix menacée de perdre une classe à la prochaine rentrée © Radio France - Eric Turpin