Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Manifestations dans les lycées : les cours perturbés dans neuf établissements en Bretagne

lundi 10 décembre 2018 à 18:39 Par Céline Guétaz, France Bleu Armorique

En Bretagne, les cours ont été bloqués ou perturbés dans neuf lycées ce lundi. Des élèves ont installé des poubelles et des barrières devant leur établissement pour protester contre la réforme du bac et Parcoursup. C'était le cas par exemple au lycée Anita Conti de Bruz, près de Rennes.

Les cours ont été perturbés au Lycée Anita Conti de Bruz ce lundi
Les cours ont été perturbés au Lycée Anita Conti de Bruz ce lundi © Radio France - Céline Guétaz

Rennes, France

"Dans le contexte des manifestations des gilets jaunes, nous voulons nous-aussi faire entendre notre contestation" explique cet élève du lycée Anita Conti de Bruz. Dans cet établissement, situé au sud de Rennes, des élèves ont installé des barrières de sécurité et des poubelles devant les grilles du lycée, sans empêcher toutefois les entrées et sorties des élèves qui souhaitaient aller en cours. Dans les classes, les effectifs n'étaient donc pas au complet. Ce mardi, les élèves ont prévu de nouvelles actions. Des enseignants du lycée Anita Conti, réunis en assemblée générale ce lundi, ont également voté la grève pour la journée de vendredi. 

Ce qu'ils reprochent à la réforme

"Cette réforme va créer des inégalités entre les établissements", assure Cléden, élève de première au lycée Anita Conti. La réforme prévoit la disparition des séries S, ES et L au profit d'un système avec un tronc commun et une palette de spécialités dans laquelle il faudra choisir. "Dans notre lycée péri-urbain, nous n'aurons sans doute pas toutes les options. S'il faut aller au Rheu, ce sera compliqué et coûteux", ajoute l'élève. 

Quant au choix d'orientation, dès la seconde, pour Emmanuelle Cot, enseignante en sciences économiques et sociales au lycée Anita Conti, ce n'est pas une bonne idée : "il ne faut pas enfermer les élèves dans une orientation anticipée, dès la seconde. C'est trop tôt. La plupart d'entre eux ne savent pas encore ce qu'ils vont faire plus tard. Il faut maintenir une formation large", estime l'enseignante. Pour l'un des représentants du SNES Bretagne, Gwenaeël Le Paih, _"_cette réforme va surtout permettre de supprimer des emplois d'enseignants dans les lycées. 2650 postes doivent être supprimés à la rentrée prochaine à l'Education Nationale".

Les lycéens ont prévu une nouvelle journée d'action ce mardi - Radio France
Les lycéens ont prévu une nouvelle journée d'action ce mardi © Radio France - Céline Guétaz