Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Manque d'AVS dans la Manche "C'est intenable ! "

mardi 4 septembre 2018 à 16:18 Par Jacqueline Fardel, France Bleu Cotentin

Une rentrée scolaire sous tension dans la Manche pour certains parents d'enfants handicapés ou en grandes difficultés scolaires et qui se retrouvent sans AVS, les assistants de vie scolaire. 130 élèves seraient concernés dans le département.

A l'école Saint-Louis de Tourlaville, deux AVS seulement sont maintenus, il en faudrait 4
A l'école Saint-Louis de Tourlaville, deux AVS seulement sont maintenus, il en faudrait 4 © Radio France - Jacqueline FARDEL

Tourlaville, Cherbourg-en-Cotentin, France

L'école privée Saint-Louis de Tourlaville est particulièrement concernée. Ici sept enfants ont besoin de quatre AVS ( les assistants de vie scolaire ). Mais lors de la pré-rentrée, le directeur a appris qu'il ne pourrait pas embaucher ou réembaucher le personnel prévu en juillet  

Actuellement 3 AVS travaillent dans l'école, mais un contrat va se finir en novembre.  Il n'y aura donc plus que deux AVS, moitié moins que les besoins reconnus. 

Il n'y a pas de budget suffisant répond l'inspection d'académie.  

"C'est décourageant qu'en 2018 on ait une rentrée pareille alors qu'on nous parle sans cesse de l'école inclusive"

Les parents d'élèves, les enseignants se retrouvent dans un quotidien très compliqué à gérer. Depuis 18 ans qu'il est directeur, Xavier Bresson ne se souvient pas d'avoir connu une rentrée aussi difficile au niveau de l'accompagnement des élèves porteurs de handicap

"Actuellement on a deux enfants qui ont besoin d'une AVS individualisée, et je ne peux donner cette aide qu'à un enfant à plein temps. Nous avons aussi 5 autres enfants qui ont des besoins, et il y a une seule AVS pour tous. C'est intenable. On a essayé de s'organiser entre collègues, mais ce n'est pas satisfaisant. Dans ma classe par exemple je n'ai pas d'AVS du tout pour deux enfants dont les besoins sont  reconnus. Ce qui est décourageant c'est de se dire qu'en 2018 on peut avoir une rentrée pareille alors qu'on nous parle sans cesse de l'école inclusive, que tout le monde doit faire l'effort, que les enseignants doivent être plus sensibles, se former. OK ! Mais les enseignants seuls on ne fera pas tout. Il faut des moyens" Xavier Bresson directeur de l'école Saint-Louis à Tourlaville

Katia Alexandreest maman d'un petit garçon autiste de 8 ans qui vient de faire sa rentrée en CE1. Tom devait aller à l'école toute la journée, mais comme il a besoin d'un  accompagnement individuel à temps plein, il ne pourra aller en classe que le matin.  

Tom ne pourra pas aller à l'école toute la journée selon sa maman Katia Alexandre

Les parents d'élèves vont envoyer un courrier à tous les élus du Cotentin pour un nombre suffisant d'AVS pour leurs enfants.

90% des élèves suivis assure l'inspection d'académie

L'inspection d'académie assure que 90 % des élèves qui ont besoin d'un assistant l'ont et que pour les 10 % restants, c'est juste une question de temps pour ajuster les moyens. 

En tout 1000 élèves tout niveau confondus dans la Manche sont suivis par un AVS, ou aujourd'hui un AESH( accompagnant des élèves en situation de handicap)