Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : le tireur en fuite identifié

Éducation

A Marne-la-Vallée, une bibliothèque à 35 millions d'euros désespérément vide

mercredi 27 janvier 2016 à 18:11 Par Valentine Joubin, France Bleu Paris

Les 11.000 étudiants de l'université Paris-Est-Marne-la-Vallée attendent depuis quatre ans l'ouverture de leur nouvelle bibliothèque. Le bâtiment aurait, selon la direction, de nombreux défauts de construction.

Une bibliothèque construite sous haute qualité environnementale
Une bibliothèque construite sous haute qualité environnementale © Radio France - Valentine Joubin

Marne-la-Vallée, France

C'est un beau bâtiment à haute qualité environnementale (HQE), entouré de verdure, mais qui ne sert, pour le moment, à rien. Il s'agit de la bibliothèque de l'université Paris-Est-Marne-la-Vallée dont l'ouverture est reportée depuis quatre ans. L'UPEM affirme que le chantier, qui a coûté 35 millions d'euros, comporte 72 défauts de construction  : "le désenfumage anti-incendie, des problèmes d'infiltration d'eau...", liste Frédéric Morte le vice-président de l'université,qui a sollicité un bureau de contrôle indépendant. Mais le gros point noir c'est l'escalier monumental  qui ne serait pas praticable.

Un conflit de chiffre avec  les architectes

La présidence de l'université de Marne-la-Vallée est en conflit ouvert avec le cabinet d'architecte Beckmann N'Thépé qui a conçu la bibliothèque. Celui-ci affirme qu'il n'y a pas 72 mais seulement cinq points de réserve concernant le bâtiment. Il n'y a pas de quoi justifier un retard de quatre ans selon l'architecte Alrick Beckmann: " A titre de comparaison on parle de dizaines de milliers de réserves pour la Philharmonie qui est ouverte depuis plus d'un an au public".

Le bâtiment est vide mais chauffé et éclairé

L'UPEM a rompu son contrat avec le cabinet Beckmann N'Thépé et prend désormais seule en charge les travaux. Elle table sur une ouverture de la bibliothèque à la rentrée prochaine. En attendant l'université doit chauffer le bâtiment pour l'entretien et l'éclairer mais elle affirme que le budget de 35 millions d'euros sera maintenu.