Éducation

Des écoles se mobilisent pour améliorer l'accueil des élèves à Marseille

Par Tony Selliez, France Bleu Provence jeudi 23 mars 2017 à 21:58

Une journée pour alerter les pouvoirs publics sur l"état des écoles à Marseille
Une journée pour alerter les pouvoirs publics sur l"état des écoles à Marseille © Radio France - Tony Selliez

Les parents manifestent ce vendredi à Marseille, dans le cadre d'une grande journée de mobilisation sur les écoles de la ville. Un mouvement à l'initiative de la MPE 13, association de parents d'élèves de l'enseignement public dans les Bouches-du-Rhône.

Leur objectif ? Attirer l'attention des pouvoirs publics sur les problèmes rencontrés au quotidien par les élèves et les enseignants à Marseille : insalubrité des locaux, travaux toujours pas réalisés, abords des écoles sales ou pas assez bien protégés de la circulation.

Ce collectif de parents d'élèves marseillais réclame de meilleures conditions d'accueil pour les enfants des écoles élémentaires publiques de la ville.

"Il faut maintenir la pression pour conserver une visibilité sur les investissements à venir dans nos écoles. C'est un rappel pour dire qu'on ne lâchera rien." Séverine Gil, la présidente de la MPE 13

Au programme ce vendredi, le plus souvent à 16h30 mais parfois dès 8h : banderoles, pétitions, rassemblements, dessins d'enfants affichés sur les grilles des établissements scolaires.

Séverine Gil, la présidente de la MPE 13

"Il y a des projets immobiliers gigantesques sur la ville, mais on veut aussi d'autres constructions d'écoles. Il n'y en a pas assez." Séverine Gil, la présidente de la MPE 13

Ce mercredi justement, deux nouvelles écoles ont quand même vu le jour sur Marseille. Deux écoles primaires, dans le 8e et le 14e arrondissement. Elles ouvrent à la rentrée prochaine.

"On ne veut pas que la mairie lâche sur ses investissements. On ne la lâchera pas." Séverine Gil, la présidente de la MPE 13

Une vingtaine d'écoles participe au mouvement : notamment au Merlan et à Saint-Mitre dans le 13e arrondissement, mais aussi à L'Estaque (15e), au Rouet et à Sainte-Anne (8e), dans les écoles Bergers et Chabanon (6e) ou encore Michelet-Foch (5e).

L' école Azoulay (8e) est pour sa part mobilisée... contre les supporters de l'OM qui urinent lors de chaque match contre les grilles de l'établissement, mais aussi contre une série d'incivilités des riverains, entre les propriétaires de chiens peu scrupuleux ou les passants qui jettent leurs ordures dans les buissons de l"école.