Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Melle : les E3C reprogrammées ce vendredi au lycée Desfontaines dans un climat tendu

-
Par , France Bleu Poitou

Les élèves de première du lycée Desfontaines de Melle (Deux-Sèvres) repassent les épreuves de contrôle continu du nouveau bac ce vendredi. Un appel au rassemblement est lancé mais pas d'appel au blocus.

La journée de vendredi 7 février a été banalisée par le rectorat au lycée Desfontaines
La journée de vendredi 7 février a été banalisée par le rectorat au lycée Desfontaines © Radio France - Noémie Guillotin

Après des couacs lors de l'épreuve d'anglais en janvier, puis un nouveau report lundi 3 février suite à de grosses tensions, les épreuves de contrôle continu (E3C) sont reprogrammées ce vendredi au lycée Desfontaines de Melle. Le rectorat a décidé de banaliser cette journée. C'est-à-dire que seuls les élèves de première munis de convocation pourront accéder à l'établissement. "C'est la meilleure solution pour que les élèves passent les épreuves dans le calme et la sérénité", explique le rectorat. Un appel au rassemblement est lancé devant l'établissement. Mais "il n'y aura pas de blocus et nous laisserons les élèves qui le souhaitent composer", indiquent les professeurs mobilisés.

"Je ne sais pas si je vais les passer", lâche un élève, indigné. Il n'est pas contre le contrôle continu mais pas dans ces conditions. Il décrit "'attente pendant 30 minutes que le vidéo-projecteur et les ordinateurs fonctionnent, des classes qui avaient leurs téléphones, des classes qui n'ont pas eu de contrôle d'identité. Il n'y a aucune égalité". Et cela génère "du stress, de l'anxiété, pour certains élèves c'est des crises d'angoisse, des pleurs", raconte-t-il. Par ailleurs, onze enseignants de l'établissement sont en arrêt maladie.

Le lycée est en situation de burn-out

Une situation qui inquiète la députée des Deux-Sèvres Delphine Batho. Elle demande que cette souffrance soit entendue. "Le lycée est en situation de burn-out. Je demande la nomination d'un médiateur extérieur à l'éducation nationale et l'intervention d'une cellule de soutien psychologique d'urgence", estime l'élue. 

De son côté, le rectorat se dit "conscient des tensions" et annonce que dès la semaine prochaine, une phase de diagnostic croisé va démarrer avec les équipes pédagogiques, en lien avec les parents pour identifier clairement les points de crispation, ainsi que la mise en place d'une cellule d'écoute.

Il est nécessaire de supprimer ces E3C telles qu'elles le sont actuellement

D'après le ministre de l'éducation nationale, 15% des lycées français ont été troublés par des blocages ou des manifestations. Même si à Melle les élèves finissent pas passer ces épreuves, ces premières E3C posent de vrais problèmes estime Sophie Favriou, responsable du syndicat Snes-FSU : "Dans le département,en France, il y a eu des problèmes dans des établissements. On est sur un diplôme local et plus national. Il est nécessaire de supprimer ces E3C telles qu'elles le sont actuellement. A minima, il faut les mettre en fin d'année"

La représentante syndicale propose de transformer ces épreuves de janvier/février en bac blanc alors que de nouvelles épreuves de contrôle continu sont programmées au mois d'avril. Jean-Michel Blanquer le ministre de l'éducation s'est dit prêt hier à les "faire évoluer".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess