Politique

Michel Vauzelle lance un appel pour accueillir des réfugiés tandis que Jean-Claude Gaudin en appelle à l'Etat

Par Thibault Maisonneuve, France Bleu Provence lundi 7 septembre 2015 à 21:55 Mis à jour le mardi 8 septembre 2015 à 18:42

Des migrants arrivant sur les côtes européennes.
Des migrants arrivant sur les côtes européennes. © Max PPP

Le président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur a lancé ce lundi un appel aux maires pour accueillir des réfugiés. Jean-Claude Gaudin estime de son côté que la ville de Marseille a déjà beaucoup fait.

Michel Vauzelle, le président socialiste de la région Provence-Alpes-Cote d'Azur a lancé un appel lundi aux maires et aux présidents de collectivité de PACA pour qu'ils accueillent des réfugiés. "La région les aidera s'ils acceptent d'accueillir des réfugiés".

Des aides européennes

Michel Vauzelle explique qu'il sollicite l'Union Européenne "afin que les budgets non dépensés des politiques de solidarité européennes et méditerranéennes ne soient pas renvoyés dans les Etats membres parce que non utilisés", soit "des centaines de millions d'euros"

Le président socialiste de PACA, qui ne brigue pas de nouveau mandat lors des régionales en décembre, a convoqué une assemblée extraordinaire le 14 septembre. Une séance entièrement consacrée à la question de l'aide aux réfugiés. Par ailleurs, "un numéro sera mis en place où chacun pourra proposer de l'aide", précise un communiqué de la Région.

"La ville de Marseille a déjà fait beaucoup", estime Jean-Claude Gaudin

Lors d'une conférence de presse, Jean-Claude Gaudin, le sénateur-maire Les Républicains a estimé que la ville de Marseille, "exemplaire sur le Samu social ,a déjà beaucoup fait". Jean-Claude Gaudin, pas tendre avec l'Etat, a rappelé qu'"(il) a mis quinze ans à supprimer tous les bidonvilles mais ils ont été récréés par l'arrivée des Roms". 

"Nous ferons aussi l'effort" mais attention, prévient Jean-Claude Gaudin: "c'est d'abord à l'Etat de dire ce que lui va faire".

Le maire de Martigues prêt à "assumer (ses) responsabilités"

le député-maire PC de Martigues Gaby Charroux estime dans un communiqué que "la crise inacceptable de ces réfugiés oblige enfin les autorités internationales à prendre en considération leur situation". 

Gaby Charroux estime qu'"en tant que maire, dès aujourd'hui, je veux m'inscrire dans les dispositifs qui doivent être mis en place pour accueillir ces populations"

"J'ai l'intention d'assumer toutes mes responsabilités, conclut le député-maire "en faisant des propositions concrètes".