Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Mixité scolaire : le "oui mais" du Snuipp

mardi 10 novembre 2015 à 9:55 Par Thierry Campredon, France Bleu Belfort-Montbéliard

Najat Vallaud-Belkacem présente aujourd'hui son plan pour favoriser la mixité sociale à l'école, la ministre de l'éducation nationale veut en finir avec ce qu'elle appelle les collèges "ghettos". Le Snuipp-FSU du Doubs parle d'un effet d'annonce sans moyens supplémentaires pour l'école.

Le gouvernement veut plus de mixité sociale à l'école
Le gouvernement veut plus de mixité sociale à l'école © Radio France - France Info

Montbéliard, France

Enseignante à l'école Donzelot dans le quartier des Buis à Valentigney, et co-secrétaire du Snuipp dans le Doubs, Nadia Barznica s'agace quant on lui parle de cette question de mixité sociale : "on nous tanne avec la mixité sociale, mais la mixité sociale ce n'est pas dans les collèges qu'elle se gagnera, elle se gagnera sur le terrain dans les quartiers, il faut donner les moyens à toutes les familles de vivre socialement bien et il n'y aura plus de problèmes de mixité sociale".

"On veut faire supporter à l'école tous les problèmes de la société" 

Mais ce qui agace le plus Nadia Barznica, c'est cette volonté des politiciens de faire supporter à l'école ce qu'ils ne peuvent pas ou ne veulent pas faire eux mêmes : "on a voulu faire supporter à l'école le problème de la difficulté des élèves en modifiant les rythmes scolaires, on construit une charte de la laïcité et on nous laisse nous débrouiller avec, on parle de harcèlement à l'école comme si c'était toujours à l'école que le problème se pose, et maintenant c'est la mixité sociale à l'école. 

"Sans moyens supplémentaires, on ne pourra rien faire"

Reste la question des moyens humains et financiers pour mettre en oeuvre cette nouvelle idée du ministère de l'éducation nationale, et sur ce point, la co-secrétaire du Snuipp dans le Doubs est catégorique : _"pour régler les problèmes des élèves qui ont des difficultés sociales il faut des moyens supplémentaires et l'éducation nationale n'a pas de moyens". Et Nadia Barznica de faire un petit rappel en forme de tacle à François Hollande  : "au début du quinquennat il avait été promis soixante mille créations de postes et aujourd'hui nous en somme seulement à neuf mille"._

Nadia Barznica, co-secrétaire du Snuipp dans le Doubs