Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Mixité sociale à l'école : retour d'expérience dans les collèges de Bègles

-
Par , France Bleu Gironde

Comment favoriser la mixité sociale à l'école et mettre fin aux "collèges ghettos" ? Najat Vallaud-Belkacem doit faire des propositions ce mardi. A Bègles la carte scolaire a été retouchée en 2012 pour lisser les disparités entre les collèges Berthelot et Pablo Neruda. Avec quels résultats ?

Le collège Pablo Neruda de Bègles
Le collège Pablo Neruda de Bègles © Radio France - Stéphane Hiscock

Bègles, France

La ministre de l'Éducation devrait annoncer des expérimentations dans 10 départements français. La Gironde n'est pas concernée pour l'instant. L'objectif est de toucher à la "sacro-sainte" carte scolaire qui fait qu'un enfant va dans un collège ou dans un lycée en fonction de son adresse. Le résultat c'est que les élèves se retrouvent bien souvent entre même catégorie sociale avec des collèges dit de "riches" et des collèges de "pauvres".

L'idée de la ministre : sortir du carcan de la carte scolaire en créant des secteurs multi-collèges. En clair, quand vous habitez un quartier ce n'est pas un mais trois ou quatre collèges dans lequel vous pourriez être inscrit. L'inspection d'académie se chargerait d'affecter les enfants selon certains "critères" explique vaguement le ministère de l'Éducation.

La notion de mixité sociale ne date pas d'hier. Il y a déjà des choses qui se font ici et là.

Le reportage au collège Pablo Neruda

A Bègles il y a deux collèges : Berthelot au Nord, et Neruda au Sud. il y a encore quelques années de cela les enfants favorisés se concentraient à Berthelot. En 2012 la carte scolaire est modifiée, l'école primaire Gambetta intègre la zone sud ce qui va favoriser la mixité sociale à Neruda. Mais il a fallu convaincre les familles comme l'explique Nathalie Castera, parents d'élèves et représentante FCPE.

On a été obligé de leur montrer que nos enfants se sentaient bien à Pablo Neruda. Qu'il n'y avait pas que des "voyous" comme on pouvait l'entendre et qu'on pouvait aussi réussir. Et tout ce passe bien.

Aujourd'hui le nombre de dérogations pour aller à Berthelot est en baisse mais il y a encore du chemin à faire pour redorer la réputation de Neruda comme l'explique Nicolas, élève de troisième.

Notre collège n'a pas forcément une bonne réputation mais je trouve que cette réputation est fausse. Y a pas forcément de problèmes comme on peut l'entendre. C'est un collège très mixte.

Mais l'équilibre est fragile d'autant que dans la réforme du collège, Neruda va perdre sa classe bilangue. Pour Cyril Orlowsy, professeur d'histoire-géo et co-secrétaire départemental du SNES c'est un vrai coup de poignard dans le dos de la mixité.

On a une section européenne, on proposait aussi du latin et du grec et malheureusement la réforme du collège va casser tout ça. C'était un peu notre "produit d'appel" pour le collège. Ca donnait envie de venir chez nous. Avec la réforme on sera sur le même plan que les autres collèges.

Choix de la station

France Bleu