Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mobilisation à l'école Tristan Bernard à Besançon pour sauver une classe

-
Par , France Bleu Besançon

Les parents d'élèves et les enseignants de l'école Tristan Bernard, à Besançon, sont mobilisés contre la fermeture annoncée d'une classe à la rentrée de septembre. Ils organisent une action chaque matin, jusqu'à la fin de l'année scolaire, soutenus par les élus municipaux.

Les parents et les enseignants organisent une action chaque jour jusqu'à la fin de l'année scolaire.
Les parents et les enseignants organisent une action chaque jour jusqu'à la fin de l'année scolaire. - Sophie Royer

La mobilisation s'inscrit dans la durée à l'école Tristan Bernard, à Besançon. Les parents d'élèves et les enseignants s'opposent à la fermeture annoncée d'une classe à la rentrée de septembre et organisent une action chaque jour jusqu'à la fin de l'année scolaire pour se faire entendre. Ce mercredi matin par exemple, certains d'entre eux se sont rassemblés pendant deux heures devant les locaux de l'Inspection académique du Doubs.

Rassemblement des enfants et parents devant l'Inspection académique à Besançon.
Rassemblement des enfants et parents devant l'Inspection académique à Besançon. - Sophie Royer

Parents et enseignants sont déterminés à lutter contre la suppression de la quatrième classe. 

Soutien des élus municipaux

Ils sont soutenus dans leur combat par les élus municipaux de Besançon, et notamment de l'adjoint au maire en charge de l'Education. Dans un courrier, Yves-Michel Dahoui regrette le manque de dialogue avec le Directeur Académique des services de l'Education nationale (DASEN) : "L’ancien DASEN s’était engagé auprès de la Ville à ne pas acter la fermeture définitive de la quatrième classe de l’école Tristan Bernard. Le nouveau DASEN a cru devoir décider de cette fermeture définitive en contradiction avec l’engagement de son prédécesseur.

Yves-Michel Dahoui rappelle également les arguments des manifestants : classes trop chargées, non prise en compte des dérogations, arrivée d'élèves annoncées l'année suivante et surtout, l'existence d'une classe externalisée (CLEX). Pour l'élu, cette classe s'inscrit dans '"une démarche d’inclusion remarquable qui se traduit par des projets transversaux entre tous les élèves (...) La poursuite de cette dynamique deviendra difficile voire impossible ce qui va à l’encontre de l’enjeu que nous partageons quant au développement d’une école réellement inclusive".

Rassemblement dans l'école la semaine dernière.
Rassemblement dans l'école la semaine dernière. © Radio France - Sophie Royer

Une réunion cruciale est prévue ce jeudi pour entériner la carte scolaire 2019-2020. Les parents, eux, comptent rester mobilisés jusqu'aux grandes vacances.

Le dessinateur Godjo s'est mobilisé pour l'école.
Le dessinateur Godjo s'est mobilisé pour l'école. - Sophie Royer
Choix de la station

À venir dansDanssecondess