Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mobilisation contre la réforme du Bac à Clermont-Ferrand : des responsables syndicaux condamnés

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

En janvier 2020, plusieurs dizaines de manifestants avaient pénétré l'enceinte du Lycée Blaise Pascal à Clermont-Ferrand. Une mobilisation qui avait entraîné l'annulation des nouvelles épreuves du Bac, les E3C. Quinze mois plus tard, les responsables syndicaux ont été condamnés pour leur action.

L'action s'était déroulée le 18 janvier au petit matin devant le Lycée
L'action s'était déroulée le 18 janvier au petit matin devant le Lycée © Radio France - Léo Corcos

"C'est clairement l'action syndicale qui est condamnée et c'est inquiétant". Ces mots sont ceux de Frédéric Campguilhem, secrétaire académique CGT Educ'action quelques heures après sa condamnation.

Six représentants syndicaux du SNES-FSU, de la CGT, de SUD Education et de l'UNEF ont été donc condamnés à une amende délictuelle et une inscription au casier judiciaire pour "intrusion non autorisée dans un établissement scolaire dans le but de troubler la tranquillité ou le bon ordre de l'établissement". Une condamnation sans audience et sans débat contradictoire, dans le cadre d'une ordonnance pénale délictuelle.

45 jours pour former un recours 

En janvier 2020, la mobilisation avait été menée dans un contexte d'hostilité à la réforme du Bac avec des actions un peu partout sur le territoire.  Le 18 plusieurs dizaines de personnes s'étaient réunies au Lycée Blaise Pascal pour faire annuler les premières nouvelles épreuves du "nouveau Bac".

Les responsables syndicaux condamnés ont 45 jours pour déposer un recours 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess