Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Mobilisation pour Diwan : comment faire sans les contrats aidés ? Témoignages

dimanche 3 septembre 2017 à 8:27 Par Benjamin Bourgine, France Bleu Breizh Izel

Plusieurs centaines de personnes étaient mobilisées hier à Nantes et Quimper. Ils voulaient redire le danger que faire peser sur Diwan la fin ou le gel de certains contrats aidés. Pour certains établissements, la rentrée scolaire va être très compliquée.

Manifestation de ce samedi à Quimper à l'appel de Diwan
Manifestation de ce samedi à Quimper à l'appel de Diwan © Radio France - Jean-Luc Bergot

Bretagne, France

"Sans contrats aidés on ne va pas pouvoir tenir" explique une mère de famille, Nolwen. Elle est parent d'élève à Louannec dans les Côtes d'Armor, et confie qu'elle est tombée de l'armoire "ça a été brutal, on s'est réveillé un matin, et on nous a dit *terminé !*. L'argument des contrats pas pérennes, c'est un faux argument, parce qu'on voit bien qu'il y a des emplois qui se transforment en CDI".

Ouvrir, oui... Mais tenir ?

Hier à Quimper et Nantes, plusieurs centaines de personnes sont descendues comme elle dans la rue pour dire leurs inquiétudes sur la rentrée scolaire prochaine. Lundi, de nombreuses écoles du réseau Diwan vont ouvrir sans savoir comment elles vont pouvoir tenir plus de 2 semaines. il faut dire que le réseau d'éducation en immersion fonctionne déjà sur une grande base associative. "On est déjà quasiment pris un week-end sur 2 pour organiser des manifestations, donc ça va être très tendu".

Diwan a mobilisé plusieurs centaines de personnes pour le maintien des contrats aidés - Radio France
Diwan a mobilisé plusieurs centaines de personnes pour le maintien des contrats aidés © Radio France - Jean-Luc Bergot

Je suis au chômage - Cathy, employée jusque-là à Saint-Renan

Alors on fait comment ? "Toutes les écoles essayent de trouver des solutions, en demandant des gens en service civique... mais ça va juste mettre le torchon sur le feu, ça va pas permettre d'améliorer la situation". Les conséquences, en tout cas, sont déjà très nettes pour Cathy, employée à l'école Diwan de Saint-Renan : "Mon contrat ne va pas être renouvelé, notre école risque de fermer d'ici un mois. Je trouve ça dommage, et ça me met dans une situation très difficile, parce que je suis au chômage. Tout d'un coup, ça met 55 élèves de Diwan en danger".

Le réseau Diwan fonctionne avec de nombreux emplois aidés - Maxppp
Le réseau Diwan fonctionne avec de nombreux emplois aidés © Maxppp - Béatrice Le Grand