Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Mobilisation pour soutenir un professeur de collège de Montpellier menacé d'expulsion

-
Par , France Bleu Hérault

Ce professeur de physique-chimie vit en France depuis 2011 et enseigne dans des collèges de l'Hérault comme contractuel depuis 2017. Il est sous le coup d'une obligation à quitter le territoire car le rectorat n'a pas cherché à recruter un enseignant via Pôle Emploi avant de lui proposer le poste.

Moustapha Gueye et Julien Frayssinhes l'un de ses collègues dans le local de Sud Education
Moustapha Gueye et Julien Frayssinhes l'un de ses collègues dans le local de Sud Education © Radio France - Sébastien Garnier

Montpellier, France

Un appel à la grève est déposé pour ce lundi 14 octobre dans deux collèges de Montpellier : Gérard-Philippe (quartier Saint-Martin) et Arthur-Rimbaud (la Paillade). Un rassemblement est prévu à 8h pour soutenir l'un des enseignants de ces deux établissements, Moustapha Gueye. Ce Sénégalais de 32 ans vit depuis 2011 en France, où il est venu terminer ses études. Il est professeur contractuel de physique-chimie depuis février 2017. Début septembre, il a reçu une OQTF de la préfecture de l'Hérault, une obligation à quitter le territoire avant ce lundi 14 octobre. On reproche en fait au rectorat de ne pas avoir cherché à recruter un enseignant à Pôle Emploi avant de l'embaucher.  

"Je ne comprend pas, c'est difficile et stressant. Du jour au lendemain on te demande de laisser toute ta vie. J'ai essayé de faire de mon mieux pour m'intégrer, être un bon citoyen. Je fais un travail qui consiste à éduquer les enfants, je croyais que l'État me soutiendrait au lieu de m'expulser, raconte Moustapha Gueye. La solidarité autour de moi montre qu'il y a encore de l'humanité sur terre." 

Le témoignage de Moustapha Gueye

Pénurie de professeurs de physique

"Moustapha Gueye enseigne la physique chimie, une matière en tension pour laquelle l’Éducation nationale a du mal a recruter. S'il est expulsé, ses élèves risquent de se retrouver sans professeur pendant plusieurs semaines", explique Julien Frayssinhes, l'un de ses collègues membre du syndicat Sud Éducation, qui conteste aussi le motif d'expulsion. 

Julien Frayssinhes professeur au collège Gérard Philippe et membre de Sud Education

Au-delà du cas personnel de Moustapha Gueye, le syndicat ne voudrait pas que l'on crée un précédent car de nombreux ressortissants étrangers enseignent actuellement en France. 

Reportage de Sébastien Garnier

Choix de la station

France Bleu