Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Moins de professeurs, plus d'élèves dans les collèges et lycées de la Loire : les enseignants s'inquiètent

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Le lycée Georges-Brassens et le collège François-Truffaut de Rive-de-Gier protestent contre la baisse du nombre d'heures de cours prévue pour la rentrée prochaine, à effectif d'élèves constant. Une baisse des moyens observée ailleurs dans la Loire depuis cinq ans, selon le SNES-FSU 42.

Protestation contre la dotation horaire globale en baisse, ici au collège Pierre-et-Marie-Curie de La Talaudière.
Protestation contre la dotation horaire globale en baisse, ici au collège Pierre-et-Marie-Curie de La Talaudière. © Radio France - Céline Autin

Après le collège Pierre-et-Marie-Curie de La Talaudière, c'est au tour du lycée Georges-Brassens et du collège François-Truffaut à Rive-de-Gier de s'élever contre la dotation horaire globale décidée à la rentrée prochaine. Des heures de cours en moins, à effectif d'élèves constant : pour le SNES-FSU de la Loire, la baisse de moyens est la même partout dans les établissements du département et dure depuis cinq ans. 

Deux établissements de Rive-de-Gier mobilisés contre la dotation horaire prévue

Au collège François-Truffaut de Rive-de-Gier, ce sont une vingtaine d'heures de cours qui doivent disparaître à la rentrée prochaine. Dans cet établissement de près de 700 élèves, Claire Rollet, professeure de SVT et déléguée FSU, craint automatiquement "des élèves plus nombreux en classe, déjà qu'en troisième, aucune n'est à moins de 28 élèves. Ça veut dire moins de qualité de cours, moins de temps pour eux, et des choix pédagogiques différents". La porte ouverte au décrochage scolaire, selon elle.

Elle donne l'exemple des temps d'expérimentations en sciences, moins fréquents dans des classes surchargées, ou bien les temps d'oral dans des cours de langues, plus compliqués avec beaucoup d'élèves. "Plus on réduit l'enveloppe, moins on peut proposer ces aménagements qui sont là pour faire réussir les élèves", dénonce-t-elle.

La mairie de Rive-de-Gier a apporté son soutien aux deux établissements, et écrit au directeur académique de la Loire. Il est notamment rappelé dans cette lettre la situation particulière de la ville, qui compte deux zones classées "Quartiers Politique de la ville" et où une personne sur quatre vit sous le seuil de pauvreté. 

Aucun recrutement dans la Loire, quand les effectifs augmentent

Cette mobilisation à Rive-de-Gier trouve des échos dans d'autres établissements de la Loire. Selon Romain Allard, représentant SNES-FSU 42, la raison en est simple : "On a pratiquement 200 élèves de plus qui entrent en collège à la rentrée prochaine, et pratiquement 600 de plus dans les lycées de la Loire. Mais il n'y a pas de création de postes d'enseignants en rapport avec cette hausse des élèves : bien au contraire, les dotations baissent. Une dizaine de postes sont supprimés dans la Loire."

Cette année, l'absence de recrutement se fait particulièrement ressentir : "on est sur des dotations prévisionnelles les plus faibles depuis 2016", avance Romain Allard. Et selon le délégué FSU, cette baisse de moyen est continue depuis cinq ans. A cela s'ajoute cette année la disparition prévue de trois postes et demi de CPE en lycée. "La Loire paye très cher ces décisions budgétaires nationales, explique Romain Allard, et elles auront un impact certain sur l'avenir scolaire des élèves les plus fragiles."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess