Infos

Mont-de-Marsan : des parents d'élèves ne digèrent pas la hausse du prix des cantines

Par Jules Brelaz, France Bleu Gascogne mercredi 31 août 2016 à 19:11

Les tarifs des cantines de l'agglomération de Mont-de-Marsan évoluent à la rentrée 2016.
Les tarifs des cantines de l'agglomération de Mont-de-Marsan évoluent à la rentrée 2016. © Maxppp - Maxppp

Les tarifs des cantines et des garderies évoluent en cette rentrée de septembre 2016. Dans les 18 communes de l'agglomération de Mont-de-Marsan, les montants sont désormais calculés sur la base du quotient familial. La FCPE applaudit mais certains parents d'élèves critiquent la mesure.

Le temps où chaque commune fixait "à sa sauce" le prix des cantines est révolu. Depuis juillet 2015, les 18 communes de l'agglomération de Mont-de-Marsan ont transféré les compétences scolaires, périscolaires et extrascolaires à l'agglomération. Et la collectivité a décidé d'harmoniser les tarifs des cantines sur une période de 5 ans. Ce "lissage" des tarifs, calculé sur la base du quotient familial", se traduit à la rentrée 2016 par une hausse de la facture pour certains ménages.

Christelle une mère de famille résidant à Geloux devra débourser une centaine d'euros supplémentaires pour inscrire son enfant à la cantine. Selon elle, la hausse atteindrait même 400 euros pour certains ménages. La mairie elle conteste vigoureusement ce calcul.

La cantine plus chère pour les plus gros revenus

Le prix par repas pour chaque famille.  - Radio France
Le prix par repas pour chaque famille. © Radio France - Agglomération de Mont-de-Marsan

Ça sera une justice sociale : celui qui a le plus peut permettre à l'autre de bénéficier d'un service (FCPE)

La Fédération des conseils des parents d'élèves (FCPE) et l'agglomération défendent à l'unisson une mesure d'équité puisque l'effort est proportionnel en fonction des revenus.

Pas de quoi crier au scandale. (Jean-Marie Pesquié, vice-président de Mont-de-Marsan Agglomération

"On considère qu'il y a environ 30 % de familles qui vont payer plus cher, ce sont des familles qui ont des revenus relativement élevés, 3000 euros par mois, donc si vous voulez cette augmentation n'est pas exorbitante" explique Jean-Marie Pesquié, vice-président de Mont-de-Marsan Agglomération en charge des affaires scolaires.

Trop de pression fiscale sur les classes moyennes ?

"Alors évidemment, reconnaît Jean-Marie Pesquié, la question qui se pose est celle de la pression fiscale sur les classes moyennes,  c'est le débat de fond qui est sous-tendu mais les contributions qui sont demandées aux classes moyennes ne permettent pas de crier au scandale."

Les nouveautés de la rentrée 2016 ne s'arrêtent pas là pour les 4.560 élèves des écoles publiques maternelles et élémentaires (chiffres 2014) de l'agglomération de Mont-de-Marsan. L'accueil périscolaire qui était souvent gratuit devient payant comme l'explique Jean-Marie Esquié.

Le prix de la garderie augmente dans l'agglomération de Mont-de-Marsan

"Beaucoup de communes faisait de la gratuité de la garderie un enjeu au titre de l'offre de service pour ramener des habitants dans leur commune. Aujourd'hui on se rapproche plus d'une logique du prix de revient".

L'agglomération dit demander une "participation symbolique". Ainsi, dans la tranche moyenne, pour un couple dont le quotient familial se situe entre 1740 et 2940 euros, "on va demander 75 centimes d'euros par jour".

Partager sur :