Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Montélimar : pas de cours aujourd'hui au lycée des Catalins, suite à des violences

mardi 3 octobre 2017 à 13:42 Par Mélanie Tournadre, France Bleu Drôme Ardèche

Il n'y a pas cours ce mardi au lycée des Catalins à Montélimar, dans la Drôme. La journée est "banalisée" pour permettre aux professeurs et à la direction de se réunir afin de trouver des solutions face à une montée de la violence dans l'établissement.

La journée est "banalisée" au lycée professionnel des Catalins à Montélimar, suite à des violences.
La journée est "banalisée" au lycée professionnel des Catalins à Montélimar, suite à des violences. © Radio France - Mélanie Tournadre

Les élèves du lycée technique et professionnel Les Catalins, à Montélimar, n'ont pas cours ce mardi. La journée est "banalisée" pour permettre aux professeurs et à la direction de se réunir suite à des violences dans l'établissement.

Une montée de la violence

La semaine dernière, un surveillant a été agressé devant le lycée des Catalins. Les professeurs avaient fait valoir leur droit de retrait vendredi dernier. Ils avait interrompu la classe le matin pour dénoncer une montée de la violence de la rentrée : bagarres, insultes, vols. Frappé par un ancien élève et blessé au visage, l'assistant d'éducation avait eu trois jours d'interruption de travail.

"On a beaucoup plus de tensions, d’incivilités et de bagarres que d'habitude en début d'année" explique Eric Krawczyk, professeur au lycée technique des Catalins.

"La tension est montée d'un cran" !

Des balles découvertes dans le casier d'un élève

Il y a deux semaines, des balles de 9 millimètres ont été retrouvées dans les chaussures de sécurité d'un jeune. Cet élève du lycée les a faites tomber en mettant ses chaussures dans son casier. Ce garçon a été interpellé par la police, puis laissé libre. Il devra passer devant le conseil de discipline et s'expliquer devant le juge des enfants.

"Il y a un sentiment d'impunité, quelques élèves pourrissent la vie de leurs camarades"

"On sent un climat de tension, c'est très désagréable pour les enseignants, les agents qui se font parfois insulter et surtout pour l'immense majorité des élèves qui ne fait rien de mal" explique Jean-François Pays, enseignant en génie électrique depuis près de vingt-cinq ans.

Les professeurs du lycée des Catalins constatent une multiplication des incivilités.

Les professeurs mobilisés pour trouver des solutions

Suite à ces incidents à répétition, les professeurs et les agents du lycée des Catalins (250 personnels en tout) ont décidé de se réunir ce mardi pour discuter et tenter de trouver des solutions. Ils soulignent "un manque de communication au sein du lycée". Des représentants des parents d'élèves et des élèves ont également participé à ce travail.

Sept commissions ont été mises en place sur différents thèmes : sécurité, sanction ou encore bien-être au lycée. Les professeurs ont fait plusieurs propositions comme "mieux gérer les sanctions, avoir plus de réactivité".

"Il faut agir plus vite, on ne peut pas attendre trois semaines pour sanctionner un élève"

Les personnel et la direction tentent de trouver des solutions contre cette montée de la violence au lycée.

Toutes les solutions envisagées par le personnel du lycée sont présentées ce mardi après-midi à la direction. La proviseure du lycée des Catalins qui accueille 1.500 élèves espère que cette journée permettra d'apaiser les tensions.

Le directeur académique de la Drôme est venu rencontrer le personnel et la direction du lycée ce lundi. Il dit leur apporter son soutien et prévoit la "visite conseil" d'un inspecteur pédagogique au sujet de la vie scolaire, ainsi que la venue des équipes mobiles de sécurité du rectorat pour dresser un diagnostic. Il assure que seront mises en place des formations pour le personnel concernant le bien-être au lycée et le recrutement d'un service civique dont les missions seront bientôt définies.