Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Éducation

Moselle : l'école de Kirsch-les-Sierck occupée par ses habitants

vendredi 15 mars 2019 à 20:11 Par Clément Lhuillier, France Bleu Lorraine Nord

Pour protester contre la fermeture annoncée de la classe unique de l'école de Kirsch-les-Sierck, les parents d'élèves et des habitants ont décidé de l'occuper et d'y camper symboliquement dans la nuit de vendredi à samedi.

Les parents d'élèves ont passé la nuit dans la classe de l'école de Kirsch-les-Sierck
Les parents d'élèves ont passé la nuit dans la classe de l'école de Kirsch-les-Sierck © Radio France - Clément Lhuillier

Moselle - France

Des tables sous le préau, des tartes flambées pour le repas du soir, des matelas gonflables pour passer la nuit dans la classe : "C'est à la bonne franquette" sourit Amandine qui a décidé avec d'autres parents d'élèves de la classe de Kirsch-les-Sierck, au nord de Thionville,  d'occuper symboliquement l'école du village dans la nuit de vendredi à samedi. Ils s'élèvent contre la fermeture annoncée de la classe à la rentrée prochaine dans le cadre de la nouvelle carte scolaire. 

On est la, on est pas d'accord et on lâchera rien - Amandine, parent d'élève

La commune est au sein d'un RPI où les maternelles vont à Rostroff, les CP/CE1/CE2 à Montenach et CM1/CM2 à Kirsch-lès-Sierck. Une classe va être supprimée au sein du regroupement, et c'est celle de Kirsch qui devrait trinquer. Les élèves devraient rejoindre Montenach. Et les parents le vivent comme une injustice.

Des arguments contre la fermeture

Leurs arguments sont nombreux pour justifier, selon eux, le maintien de la classe : Edith Fonck, voisine de l'école et enseignante à la retraite détaille les travaux de rénovation et les équipements apportés ces dernières années, la construction toute proche d'un terrain de sport flambant neuf à quelques dizaines de mètres pour les élèves qui a coûté 169.000 euros à la commune, la présence d'un enseignant apprécié de tous... Et selon eux, les conditions d'accueil à Montenach ne sont pas à la hauteur.  Enfin explique Céline, l'une des maman d'élèves mobilisés : "La règle dans un RPI est que la classe qui ferme soit la dernière à avoir été ouverte. Or c'est une classe de Montenach."

Le terrain de sport achevé en octobre qui doit servir aux élèves de Kirsch-les-Sierck  - Radio France
Le terrain de sport achevé en octobre qui doit servir aux élèves de Kirsch-les-Sierck © Radio France - Clément Lhuillier

On nous prend pour des imbéciles - Roland Kohn, maire de Kirsch-les-Sierck

Personne n'imaginait avoir à mener une telle action pour se faire entendre, comme Romuald "J'étais élève de cette école, mon père également" ou Angelique "Une école qui ferme c'est un village qui meurt". Le maire Roland Kohn est également venu les soutenir. Pour lui, la pilule a du mal à passer : "On nous prend pour des imbéciles. On nous ferme une école alors qu'ailleurs on nous ferme une classe. Le ministre de l'Education Nationale passe son temps à répéter qu'on ne ferme pas d'écoles en milieu rural. Qu'il soit en adéquation avec ses paroles !" 

Les matelas ont été installés dans la classe de CM1/CM2 - Radio France
Les matelas ont été installés dans la classe de CM1/CM2 © Radio France - Clément Lhuillier

Déterminés, certains n'excluent pas de mener d'autres actions, voire de revenir occuper l'école plus longtemps.